Retour

Yahoo annonce que 500 millions de comptes ont été piratés en 2014

Le géant américain de l'Internet Yahoo a annoncé jeudi que 500 millions de comptes d'utilisateurs ont été piratés fin 2014 par une entité probablement liée à un État.

Selon l'entreprise, les pirates ont volé des informations personnelles comme des dates de naissance, des adresses de courriel, des numéros de téléphone, des noms d'utilisateurs, des mots de passe ou des questions de sécurité.

Les données bancaires des utilisateurs n'ont toutefois pas été dérobées, assure le groupe dans un communiqué.

Yahoo dit travailler avec les autorités américaines pour faire la lumière sur ce piratage. Les utilisateurs concernés ont déjà été contactés, selon l'entreprise.

« L'enquête n'a trouvé aucun élément qui montre que l'entité commanditée par un État est actuellement présente dans le système informatique de Yahoo », a précisé l'entreprise, basée à Sunnyvale, en Californie.

Yahoo ne mentionne pas le nom de l'entité en question.

Les utilisateurs de Yahoo doivent demeurer vigilants

Yahoo - qui dit avoir pris les mesures nécessaires pour sécuriser les comptes piratés - recommande quand même aux utilisateurs de changer leur mot de passe s'ils ne l'ont pas fait depuis 2014, et de modifier leurs questions et réponses de sécurité.

L'entreprise demande à ses utilisateurs de vérifier de près leur compte pour détecter toute activité suspecte. Elle avertit de ne pas cliquer sur des liens ni de télécharger des pièces jointes provenant d'adresses suspectes.

Début 2014, Yahoo disait avoir été victime d'un premier piratage. Les noms d'utilisateur et les mots de passe de certains clients du service de messagerie électronique avaient été volés et utilisés pour recueillir des informations personnelles sur les personnes avec qui ces utilisateurs communiquaient, affirmait Yahoo à l'époque.

Rachat par Verizon

En juillet dernier, Verizon annonçait vouloir acheter Yahoo pour 4,83 milliards de dollars américains.

L'opérateur téléphonique a dit jeudi avoir été mis au courant de cette fuite de données chez Yahoo au cours des deux derniers jours.

« Nous évaluerons où sont les intérêts de Verizon quand nous en saurons davantage sur l'enquête. D'ici là, nous ne souhaitons pas faire d'autres commentaires », a annoncé l'entreprise.

À moins d'une demi-heure de la clôture de la Bourse de New York, l'action de Yahoo perdait 0,3 %.

Plus d'articles

Commentaires