Retour

C’est la Journée mondiale de l’orgasme!

mains d'une femme qui tirent les draps lors d'un orgasme

Le solstice d’hiver est souligné le 21 ou le 22 décembre. Mais, saviez-vous que cette journée est spéciale pour une raison complètement différente? Alors que la seule mention de « l’hiver » a tendance à nous refroidir, celle de « relation sexuelle » nous réchauffe instantanément… Mais que peuvent bien avoir en commun l’hiver et les relations sexuelles, vous dites-vous? Voilà : le 21 décembre (en 2018), c’est aussi la Journée mondiale de l’orgasme.

À chacune son orgasme! Il est vrai qu’il n’y a pratiquement rien de plus intime, dans la vie, qu’un orgasme… En quelque sorte, c’est un petit cadeau personnel qu’on veut garder bien pour soi, même s’il se partage habituellement à deux. Alors, pourquoi créer une Journée mondiale de l’orgasme? Quel est l’objectif recherché, exactement?

La petite histoire du jour de l’orgasme

C’est depuis le 21 décembre 2006 que cette journée olé olé est célébrée. Les deux créateurs de ce mouvement – les Américains Paul Reffell et Donna Sheehan – sont convaincus que grâce à l’orgasme, les humains sont plus heureux, donc nécessairement moins violents. Ils n’ont pas tort, d’une certaine façon, car il est vrai que le sentiment de satisfaction et de bien-être qui envahit l’homme autant que la femme après un orgasme est assez puissant. On dirait que, pendant quelques secondes, rien d’autre au monde ne compte… Mais bon, de là à dire : « qu’un nombre élevé de pensées positives liées à un plaisir sexuel quasi simultané peut modifier le champ d’énergie de la Terre et réduire, en conséquence, les niveaux dangereux d’agression et de violence actuelle », c’est un peu poussé. Oui, c’est également ce qu’avancent Paul et Donna.

Quelques chiffres « chauds »!

Selon des études, à la fin de chaque année, comme en ce moment, 20% des femmes avouent ne pas avoir eu d’orgasme au cours des 12 derniers mois. On suppose que, de ce nombre, certaines sont tout de même parvenues à vivre un moment d’extase grâce à la masturbation

Si vous vous apprêtez à prendre quelques jours de vacances, sachez que 17% des personnes trimballeraient un jouet sexuel dans leur valise. Qui sait : peut-être que votre partenaire vous surprendra en ce temps des Fêtes!

Mais pour revenir à l’orgasme, saviez-vous qu’il en existe plusieurs types? On en dénombre approximativement une dizaine, notamment l’orgasme rapide, court, localisé et profond. Néanmoins, l’orgasme féminin moyen, lorsqu’il est d’origine clitoridienne, dure environ 14 secondes. Pour celles qui sont davantage du type orgasme vaginal, on parle d’une sensation de plaisir qui peut se ressentir sur 30 minutes! Pour atteindre l’orgasme, une femme met en moyenne 20 minutes… alors que pour un homme, c’est 2 minutes. Et oui, il est possible de dépenser des calories simplement en ayant un orgasme (environ 18 calories).

Petit fait intéressant : 90% des femmes ne connaissent pas l’orgasme, le VRAI, avant l’âge de 35 ans.

Pour se laisser sur une note cocasse…

Pour votre information, l’orgasme s’avère le remède par excellence pour mettre fin à un hoquet des plus persistants. Ne soyez pas gênée d’essayer!

Sur ce, on vous dit : « bon orgasme ». Oups : « bonne Journée de l’orgasme », plutôt!


Vous aimerez aussi


Les plus récents