Retour

Qu’arrive-t-il aux chaussettes qui disparaissent dans la laveuse?

Bas

Qui n’a jamais été confronté à ce problème apparemment insoluble : celui des chaussettes qui disparaissent immanquablement dans la machine à laver? Le mystère est, enfin, résolu.

Tout le monde connait le scénario. On met dans la machine à laver tout plein de vêtements, dont des chaussettes qui, toutes, forment des paires, c’est-à-dire que chaque chaussette correspond à une autre chaussette identique.

On démarre le lavage et on s’en va vaquer à autre chose. Quand on revient, une fois le lavage complété, on ouvre la machine, on sort le linge bien lavé et voilà qu’à tout coup, on s’aperçoit qu’il manque une chaussette. Au moins.

Non, personne n’est entré dans la salle de lavage pour subtiliser ladite chaussette.

Trou noir? Monde parallèle?

On peut penser qu’elle a disparu dans un monde parallèle, le monde des chaussettes disparues. Bon, pourquoi juste des chaussettes? Peut-être parce que ce sont les seuls vêtements qui vont par paires?

On peut penser aussi qu’il y a un trou noir créé exprès pour avaler les chaussettes, un monde qui serait habité uniquement par des unijambistes.

Eh bien, non. Voilà qu’un internaute a récemment déniché une vidéo réalisée par une chaîne télévisée allemande qui explique le mystère.

La vidéo est en allemand, mais les images parlent d’elles-mêmes.

Le mystère est résolu, mais le problème reste

Maintenant qu’on sait pourquoi nos chaussettes disparaissent, il faut régler le problème du « comment empêcher de se retrouver avec toute une collection de chaussettes orphelines », parce que, avouons-le, ce serait difficile et pas très pratique d'avoir à démonter notre machine à laver à chaque disparition de chaussette.

C’est tout simple, on fait comme avec les soutiens-gorge, on met nos chaussettes dans les sacs en filet munis d’une fermeture éclair. Votre laveuse mangeuse de chaussettes vous en voudra certainement de l’affamer ainsi, mais c’est quand même vous qui aurez gagné au change.

Un autre solution (un peu plus terne, mais bien pratique) : on achète des chaussettes toutes pareilles. Comme ça, une orpheline finira toujours par retrouver une autre orpheline et toutes vos chaussettes seront heureuses (et vous aussi).

Commentaires