On connait tous une madame minou. On la croise au salon de coiffure, sur la rue, dans nos partys de famille... 

Avouez que vous n’avez pas souvent entendu parler du «fou aux chats», alors qu’au contraire on est tous familiers avec la «folle aux chats» dans la culture populaire.

Car la cat lady est trop souvent perçue comme la vieille fille des temps modernes, cette sorcière du 21e siècle dont la cape noire est recouverte de poils de chat et qui fait fuir les hommes. 

Aujourd'hui, dans ma réflexion sous le séchoir, j'ai envie de lui rendre hommage. Je mets donc mon béret de poète sous la boule chauffante afin de lui offrir une ode inusitée. On espère que le feu ne prendra pas...

Suivez-moi sous le séchoir afin d'offrir un peu d'amour à la fameuse femme aux chats!

Ode à la femme aux chats

Ô toi, femme chat. Es-tu un stéréotype ou une réalité? Je te tutoie car j’ai l’impression qu’on se connait depuis si longtemps déjà!

Ton mythe perdure à travers le temps depuis des siècles. On t’accuse de tout et de rien. On se méfie de toi comme si tu avais fait un pacte secret avec le diable pour que les chats dominent un jour la planète, ou quelque chose de dramatique comme ça.

Les mauvaises langues diront que tu es une vieille fille et ils se moqueront de toi...

Ils supposeront que tu es une maudite folle avec tes chats et qu’aucun homme n’aura voulu de toi. Mais la vérité c’est que tu existes sous plusieurs formes, cat lady. Que tu sois en couple, célibataire, PDG, retraitée ou au foyer : tu es. Tout ce qui compte vraiment, c’est que tu sois la madame minou que tu veux être. 

Tu es l’incomprise qui possède plus d'arbres à chats dans son salon que de chaises dans sa cuisine, et qui passe sa vie à vider des bacs à litière avec tendresse, comme une mère changerait la couche de son enfant.

Quand tes animaux ont mal, tu souffres avec eux dans la salle d'attente du vétérinaire. Quand ils se roulent avec engouement dans l’herbe à chat en donnant une volée à leurs jouets en forme de souris, ton cœur est plein de joie.

Peut-être que la vie t’a montré à te méfier des humains plus que des coups de pattes bien aiguisées des chats non-dégriffés. Parce que même si les chats sont parfois espiègles comme des petits terroristes extraterrestres camouflés sous une peau douce comme un ours, tu ne leur en veux pas, même quand ils massacrent ton matelas. L’important, ce sont les doux ronronnements que tu entends quand vous écoutez la télé ensemble le soir. 

Tu n’en veux pas aux chats de te réveiller à 2 heures du matin en te marchant sur l'abdomen avec leurs petites pattes pointues. Tu les aimes même s’ils sont fatigants. En fait, tu n’oserais jamais dire à voix haute à quel point ils sont tannants. Certains diraient même qu'ils sont vraiment caves. Mais pas toi.

Plusieurs ont un chat, mais tous ne sont pas dignes d’être adoubés du titre de cat lady.

Pas si folle, la folle aux chats

Dame aux chats, tu es une chic dame bien plus qu’une illuminée qui vit dans un sous-sol insalubre avec 200 minous en portant un casque d’aluminium sur la tête. Pourquoi donc les gens sentent-ils le besoin de te faire passer pour une désaxée?

Tu donnes sans compter à des animaux trop souvent abandonnés. Tu es la famille d’accueil des chats dans le besoin. Tu es celle qui recueille les chats errants l'hiver pour leur donner une chance, un abri, un bol de croquettes, de l’eau ou même une petite couverture où se coucher au soleil, loin des voitures et des sans-cœurs qui voudraient leur faire du mal. Les fous, ce sont eux, pas toi. 

Tu es l’oasis de paix des chats, et ils te rendent la faveur en se frottant les moustaches contre tes jambes, en ne manquant pas l'occasion de donner un petit coup de la langue rugueuse qui fait sursauter. 

Tu es la femme chat de Batman mais sans la combinaison en latex ni l'appel du crime. Tu es comme ton chat : indépendante, pleine de douceur et parfois farouche. Ta chanson préférée est «Les chats sauvages» de Marjo même si tu sais mieux que quiconque qu’avec un peu d’amour et en brassant un sac de gâteries à saveur de poulet, on apprivoise tout. Et plusieurs humains pourraient apprendre de ta générosité et de ta bienveillance.

Tu sais en regardant dans les yeux de Ti-Mine qu’il ressent des choses même s’il ne les dit pas. Tu es celle qui murmure à l’oreille des ti-chats. 

Née sous le signe du minou

Il y a une potentielle cat lady qui sommeille en nous tous. Je suis une madame minou. Tu es une madame minou. Il est un cat gentleman.

J'imagine qu'au final, on est tous la cat lady de quelqu'un. 

Et très franchement, il n’y a pas de mal à ça. C'est même plutôt cool d'être une cat lady. La preuve? Les vidéos de chats sont le meilleur contenu de l'internet, sauf bien sûr tout ce qui se trouve sur Sympatico.

Merci de faire partie de notre vie, cat lady! 

Il faudrait probablement inventer les salons de coiffure à chats, pour pouvoir les flatter pendant qu'on sèche notre belle crignère. Le seul problème, c’est que les chats ont autant peur du sèche-cheveux que des aspirateurs. Ils n’aiment pas être sous le séchoir, et ils vont rapidement faire leurs griffes sur la belle chaise rétro en cuirette de ma coiffeuse... Mais on peut bien rêver, n'est-ce pas?

On se dit donc à la semaine prochaine pour d’autres confidences!


Vous aimerez aussi


Plus d'articles