Retour

Un étudiant fabrique son propre appareil dentaire pour… 60$

Parce qu’il n’avait pas les 8000 $ qu’auraient coûtés ses appareils dentaires, un étudiant les a conçus et fabriqués avec une imprimante 3D, pour la modique somme de 60 $.

Ce faisant, il a semé un petit frisson dans l’industrie florissante des appareils orthodontiques.

Quiconque a déjà eu à défrayer des coûts pour des appareils dentaires, pour soi ou pour les enfants, le sait : les prix demandés sont de ceux qui donnent des maux de tête.

Parce qu’il est un étudiant sans le sou et que ses dents le gênaient au point de l’empêcher de sourire, Amos Dudley, 24 ans, s’est dit qu’il allait tenter de se fabriquer lui-même les appareils dentaires dont il avait besoin.

La dentition d'Amos, avant le port, pendant 16 mois, de ses gouttières.

La dentition d'Amos, avant le port de ses gouttières orthodontiques. (Crédit photo: Amos Dudley)

Question de retrouver le sourire

Le jeune homme est étudiant en design numérique à l’Institut de technologie du New Jersey, ce qui est un gros plus quand on décide une telle chose. Il a déjà porté des broches, plus jeune, mais de façon négligée.

Je me sentais mal avec mes dents — en partie parce qu’elles étaient croches, mais aussi parce qu’elles me rappelaient que je les avais négligées, a-t-il dit aux médias. Je sentais que j’avais gaspillé l’argent que mes parents avaient dépensé sur mon appareil.

Amos faisait des recherches en ligne sur les gouttières orthodontistes transparentes quand il s'est aperçu que l’appareil qu’il regardait sur l’écran était quelque chose qui pouvait être fait avec une imprimante 3D.

La 3D au quotidien

Qu’est-ce qui peut empêcher quelqu’un qui a accès à une imprimante 3D de faire ses propres gouttières orthodontiques ? s’est-il alors demandé.

Le jeune homme a une imprimante 3 D à la maison, mais il a aussi accès à celle, plus sophistiquée, de son collège.

Quand je me suis rendu compte que je pouvais, pour presque rien, faire quelque chose qui était un peu dérangeant culturellement, tout en démontrant mes capacités en tant que designer et créateur, et en réglant du même coup quelque chose qui me gênait, j’ai senti que ça valait le risque.

Après une tonne de recherche, Dudley a créé 12 boîtiers orthodontiques qu’il a portés tour à tour pendant 16 mois, selon les modifications de sa dentition.

Il a récemment publié le processus, devenu un projet pédagogique, et les résultats, sur son blogue.

Quelques jours plus tard, le projet est devenu viral. 

Deux des 12 gouttières fabriquées par Amos Dudley.

2 des gouttières orthodontiques créées par Amos avec une imprimante 3D. (Crédit photo: Amos Dudley)

La puissance dérangeante de la technologie

Dans un ajout sur son blogue, l’étudiant cite la quinzaine de médias qui ont parlé de son projet, avant de se poser la grande question : pourquoi? Pourquoi tant d’intérêt pour son petit projet?

La réponse est d'abord, selon lui, l'argent. 

L’orthodontie esthétique est financièrement hors de portée de beaucoup de gens, et l’idée qu’une personne puisse le faire elle-même à moindre coût est très attirante. 

Créer plutôt qu'acheter

Mais c'est aussi, pour le jeune étudiant, que son projet est un bon exemple de la puissance dérangeante de la technologie qui permet de plus en plus aux gens de créer ce dont ils ont besoin, plutôt que de l'acheter. 

L’utilisation des imprimantes 3D a été célébrée comme étant la prochaine grande tendance, mais au quotidien les consommateurs peinent encore sur la façon de les utiliser. 

En montrant aux gens qu’il est possible de contourner une industrie solidement établie, écrit-il en parlant de la florissante industrie des appareils orthodontiques, j’espère que (ce projet) pourra faire en sorte que le statu quo vacillera un peu. La réponse à ce projet suggère que c’est le cas.

On s'en doute, le jeune homme a eu plusieurs demandes pour fabriquer des appareils pour d’autres personnes, mais il refuse.

Je ne suis pas intéressé dans l’orthodontie. C’était plus un projet de pirate qu’une manière de faire de l’argent.

En tout cas, on peut dire que son projet de pirate est réussi.

Les dents d'Amos, après.

La dentition d'Amos, après. (Crédit photo: Amos Dudley)

(Source)

Commentaires