Retour

Les 12 évasions de prisons les plus incroyables

L'île prison Alcatraz

De Mesrine à Frank Abagnale en passant par Stalag Luft III et Alfred ''Houdini'' Hinds, voici 12 des plus grandes évasions de prisons de tous les temps, ou des histoires toutes plus invraisemblables les unes que les autres.

Stalag Luft III

Évadés de Stalag Luft III

Crédit photo: dailymail.com

Fuir un camp allemand pendant la deuxième guerre mondiale n’était certainement pas chose facile. Certains parviennent toutefois à s’échapper de Stalag Luft III, prison pour les pilotes durant la seconde guerre.

Un regroupement de prisonniers, le comité X, dirigé par le commandant Roger Bushell, ont creusé plusieurs tunnels pendant des mois pour s’échapper. Le 24 mars 1944, 76 prisonniers tentent de s’échapper, mais un des prisonniers sera repéré. 3 hommes sur les 76 parviendront à s’enfuir, tandis que 50 seront fusillés sous les ordres d’Hitler. Cette histoire fera plus tard l’objet du fameux film ''La Grande Évasion''.

Michel Vaujour

Évasion de Michel Vaujour par hélicoptère

Crédit photo: tumblr.com

Pour s'évader avec succès, mieux vaut avoir un complice... Michel Vaujour avait cette chance et une complice bien dévouée, en la personne de sa femme.

Suivant des cours de pilotage pendant 10 mois, le 26 mai 1986, la douce moitié de Vaujour vient le récupérer à la prison de la Santé à Paris en hélicoptère. En cavale quelques mois, Vaujour finira toutefois à nouveau derrière les barreaux suite à un braquage. S'échappant 5 fois plutôt qu'une, Michel Vaujour s'est mérité le surnom du ''roi de la cavale'' et son histoire d'évasion ''conjugale'', a également inspiré un film, ''La Fille de l'air''.

Richard Lee McNair

Le criminel Richard Lee McNair

Crédit photo: releasedcriminals.wordpress.com

Après avoir tué un homme lors d’un braquage, l’américain Richard Lee McNair se retrouve en prison, mais s’évadera à plus d’une reprise.

La première fois, il parvient à glisser ses mains hors de ses menottes. De retour en prison, il prend cette fois la fuite dans les tuyaux d'aération. La troisième fois, et non la moindre, McNair se cache dans un sac de courrier et se ''poste'' littéralement hors de la prison! Transporté jusqu'à un entrepôt à l'extérieur de la prison il prend la fuite et réussit, de façon miraculeuse, à échapper à un policier. La Gendarmerie royale du Canada finit par intercepter McNair par hasard, en 2007.

Voyez cette vidéo montrant le policier laissant partir McNair, alors qu’il s'embrouillait dans ses mensonges...

L'évasion d'Alcatraz

L'île prison Alcatraz

Crédit photo: inetours.com

Impossible de s'évader de l’île prison Alcatraz, quoique... En 1937 ainsi qu'en juin 1962, des détenus y parviennent peut-être.

En 1962, 3 détenus, Frank Morris et les frères John et Clarence Anglin, creusent des tunnels, empruntent un corridor d'aération et arrivent à prendre la fuite sur un radeau qu'ils ont fabriqué. Ce qui leur arrive ensuite demeure par contre un mystère. Disparaissant dans la baie de San Francisco, on ne sait s’ils sont morts noyés ou s’ils ont bel et bien réussi l'impossible.

L'évasion du Maze

Les évadés de la prison Maze

Crédit photo: irishnews.com

Le 25 septembre 1983 a lieu la plus grande évasion de toute l'histoire du Royaume-Uni, l’évasion de la prison Maze. 38 prisonniers de l'IRA (l'armée républicaine irlandaise) s'échappent du H-Block 7 suite à une prise d'otage de gardiens et le vol d'un camion de livraison de nourriture. Au cours des événements, 4 policiers sont poignardés, un tué par balle et plusieurs autres blessés. Sur 38 fugitifs, seulement 19 seront retrouvés.

Une autre évasion a marqué l’histoire de la prison Maze. Le 10 décembre 1997, Liam Averill réussit à s’échapper pendant une fête de Noël organisée pour les prisonniers et leurs enfants. Le prisonnier, qui était condamné à vie, avait comploté avec quelques familles et s’est échappé de la prison, déguisé en femme. Averill n’a jamais été retrouvé.

Alfred ''Houdini'' Hinds

Alfred ''Houdini'' George Hinds

Crédit photo: chacha.com

Échappant à la prison à 3 reprises, Alfred George Hinds a certainement bien mérité son surnom de "Houdini". La première fois, il parvient, comme par magie, à ouvrir des portes pourtant verrouillées. Arrêté à nouveau, il réussit à enfermer à tour de clés ses 2 gardes dans des toilettes. De retour, il ''s’échappe'' à nouveau, mais cette fois en optant  pour une stratégie ''durable''. 

Étudiant les textes de loi, il parvient à sortir de prison en y trouvant une faille importante, à son avantage - en vertu de la loi, ses évasions ne sont pas reconnues comme des crimes. Hinds se sera une fois de plus, et pour de bon, faufilé hors de prison...

Les "Texas 7"

Les 7 texans

Crédit photo: dfw.cbslocal.com

Le 13 décembre 2000, se produit l’une des plus importantes évasions américaines, 7 prisonniers mettent en oeuvre un plan élaboré pour s'évader de l'unité John_B._Connally_Unit, une prison à sécurité maximale.

Les ''7 texans'' parviennent à prendre en otage des prisonniers et une dizaine de surveillants de prison qu'ils dépouillent de leurs uniformes et pièces d’identité, pour réussir à sortir, par la grande porte! Arrêtés peu de temps après, l’un d’entre eux met fin à ses jours, tandis que les autres sont condamnés à mort. 3 membres du groupe attendent toujours leur tour dans le couloir de la mort...

Jacques Mesrine

Jacques Mesrine

Crédit photo: wikipedia.org

Le 8 mai 1978, le célèbre Jacques Mesrine, ou ''L'homme aux mille visages'', s'évade de prison avec François Besse, professionnel de l’évasion.

Le plan? Tandis que Mesrine discute dans le parloir avec son avocat, Besse use de gaz lacrymogène pour neutraliser les gardiens qui les surveillent. Prenant les habits des gardes, ils simulent l’escorte d’un troisième détenu, un autre complice. Toutefois, l’alerte est donnée alors qu’ils montent le mur. Mesrine et Besse parviennent tout de même à s’échapper, du moins pour un temps. 

Mesrine finira tué par la police à Paris, en novembre 1979. Son histoire est racontée dans le film à son nom. 

Les parains corses

Les ''parrains'' corses, Francis Mariani, Maurice Costa, Pierre-Marie Santucci

Montage photo: Arnaud Richard

Les ''parains'' corses, Pierre-Marie Santucci, Francis Mariani et Maurice Costa, ont mis en oeuvre une stratégie bien habile pour ''s’évader''. Avec l’aide de complices, la prison où ils se trouvent reçoit des fax du Palais de justice d’Ajacio ordonnant la libération des 3 criminels.

Ce n'est que 5 jours aprèes leur libération que les autorités constateront qu’il s’agissait de faux papiers…S’ils réussissent à échapper à la justice, les 3 acolytes n’échapperont pas aux réglements de comptes.

Pierre-Marie Santucci meurt assassiné le 17 janvier 2009, alors qu’il porte le cercueil de Francis Mariani, mort dans une explosion inexpliquée 5 jours plus tôt. Quant à Maurice Costa, il est tué le 7 août 2012, alors qu'il se trouve dans une boucherie, en présence de plusieurs clients. Une fin digne du parrain... 

Pascal Payet

Pascal Payet, éternel évadé

Crédit photo: europe1.fr

Pascal Payet est un ''éternel évadé''. La première fois en 2001, il prend la fuite à bord d'un hélicoptère, la tactique s'avérant efficace, il orchestre l’évasion de d'autres détenus toujours en hélicoptère, pour se faire arrêter, et repartir à nouveau - vous l’aurez deviné - en hélicoptère. Devenu l'un des détenus les plus surveillés des prisons françaises, il se fait finalement écroué dans un lieu tenu secret, duquel il ne s'est toujours pas échappé...

Alfréd Wetzler

Alfréd Wetzler, évadé juif d'Auschwitz

Crédit photo: banterfeed.com

Alfréd Wetzler est l’une des rares personnes à s’être échapper du camp d’Auschwitz. Accompagné de Rudolf Vrba, ils parvinrent tous 2 à s’évader le 7 avril 1944 en se cachant dans un tas de bois pendant 4 jours et 4 nuits, puis en se déguisant en soldats allemands.

Les hommes firent ensuite une grande chose pour leurs camarades; ils informèrent les forces alliées des atrocités commises au camp. Ces informations poussèrent les forces alliées à intervenir et éviter un sort tragique à plus de 120 000 futurs déportés juifs hongrois.

Frank Abagnale

L'escroc Frank Abagnale, alors pilote

Crédit photo: spielbergocr.com

Frank Abagnale, le célèbre escroc du film "Arrête-moi si tu peux'', s’est bien sûr servi de ses talents pour se tirer d'affaires en prison. Abagnale réussira à faire croire qu'il est un agent sous couverture aux policiers, recevant ainsi un traitement qui n'a rien à voir avec ceux des autres détenus.

Avec l’aide d'une complice, il feint devoir rencontrer un agent du Federal Bureau of Prisons et un agent du FBI, Sean O'Riley, pour une affaire urgente. Il obtient la permission de rencontrer O'Riley, sans surveillance, à l'extérieur du centre de détention. Récupéré par sa complice, Abagnale parvient à s'échapper et réussit même un peu plus tard, à berner le FBI en se faisant passer pour l'un de ses agents! 

Il finira toutefois par se faire écroué. Après 5 ans de prison, les autorités fédérales lui propose toutefois une libération conditionnelle contre laquelle il doit les aider à combattre la fraude. Il continue aujourd’hui à conseiller le FBI.

Si ces grandes évasions font rêver, découvrez 10 des plus terribles tueurs en série du 20e siècle, à donner froid dans le dos… 

 

Les plus récents

Plus d'articles