Retour

6 façons qu'a le corps de vous trahir

Pièce de puzzle dans le cerveau

Le cerveau, bien qu’il soit généralement un de nos plus grands alliés, il peut parfois nous jouer de sacrés tours et même agir contre nous... En voici la preuve avec ces 6 phénomènes ou tromperies, dont certains vous étonneront sans doute, entraînés par des perturbations au niveau du cerveau.

La mémoire qui fait des siennes

Témoignage en cour

Crédit photo: Thinkstock - innovatedcaptures

En plus d’être défaillante, la mémoire peut aussi déformer certains souvenirs, voire même en inventer. Des chercheurs ont d’ailleurs déjà étudié comment certaines personnes venaient à rapporter des souvenirs improbables et peu plausibles; le phénomène proviendrait d’erreurs dans le contrôle et l’évaluation de l’origine des souvenirs, ou ce que l’on appelle en psychologie, le «source monitoring».

Comme l’explique Oliver Hardt, chercheur à l’université d’Édimbourg, lorsque l’on raconte un souvenir, des éléments de l’environnement présent peuvent en effet interférer avec ce dernier et le déformer. Non seulement cela, il faut savoir qu'il est également possible d’induire de faux souvenirs chez quelqu’un.

Le syndrome de Charles Bonnet

Vision

Crédit photo: Thinkstock - XiXinXing

Ce syndrome entraînant des hallucinations complexes, survient le plus souvent chez des personnes âgées atteintes d’une perte de vision ou de problèmes oculaires (lésions, déficit, etc.). Ceux-ci perçoivent - alors qu'ils n'ont aucune maladie mentale - personnes, personnages, animaux, bâtiments et toutes sortes de figures en mouvement.

Si les causes restent relativement floues, on peut attribuer le syndrome à certaines maladies oculaires ou encore à un effet secondaire d’une tumeur ou d’une attaque cérébrale.

Entendre de la musique...quand il n’y en a pas

Homme qui tend l'oreille

Crédit photo: Thinkstock- sezer66

Avoir des hallucinations auditives, c’est une chose, mais entendre de la musique de façon claire lorsqu'il n'y en a pas, en est une autre. Encore une fois, il ne s’agit pas d’un symptome lié à un trouble psychiatrique, mais tout comme le syndrome de Charles Bonnet, d’une affection survenant souvent chez des personnes âgées, souffrant de troubles auditifs. Ceux-ci peuvent ainsi jurer entendre une musique, souvent une symphonie ou un orchestre, alors qu’il n’y a aucune manifestation musicale.

Un membre fantôme

Sportif avec un membre amputé

Crédit photo: Thinkstock - filrom

Le terme membre fantôme désigne la sensation (hallucinose) qu'un membre ou organe amputé ou manquant, est toujours relié au corps. De 60 à 80 % des individus ayant subi une amputation peuvent ressentir cette sensation, le plus souvent douloureuse, d’autant plus chez les sujets ayant vécu un traumatisme physique ou psychologique important. La sensation peut également être amplifiée par le stress ou même la température! Un phénomène qui démontre comment le cerveau a une mémoire du corps ainsi que de la douleur

Les (fameuses) illusions d’optique

Illusion d'optique

Crédit photo: youtube.com

Tout le monde est familier avec les illusions d’optique, qu’elles surviennent délibérément ou naturellement, elles prouvent que le système visuel humain peut être trompé, et nous tromper en retour.

On distingue 2 types d'illusions: les erreurs d'appréciation - qui nous laissent persuadés d’une chose qui ne correspond pourtant pas à la réalité et les paradoxes visuels, des hallucinations qui sèment le doute quant à l'interprétation. Dans le même registre, découvrez d’ailleurs comment le cerveau peut faire apparaître et disparaître des objets...

À en perdre la voix

La voix humaine

Crédit photo: Wikipedia

La dysphonie spasmodique, vous connaissez? Quoique très rare, cette affection neurologique est caractérisée par une altération de la voix dûe à un spasme des cordes vocales. Autrement dit, l'émission vocale peut devenir quasi-impossible et ce qui sort de notre bouche, inintelligible.

Cette affection, pouvant être causée par un traumatisme psychologique, peut toutefois être traitée, notamment avec du repos, des exercices vocaux et dans des cas plus graves, avec l’aide d’un orthophoniste ou encore d’injections.

L’effet placebo...et nocébo

Main tenant éprouvette et petites pilules

Crédit photo: Thinkstock - LennartK

Souvent utilisé en recherche médicale, le placebo est présenté comme un traitement pharmacologique alors qu’il n’a aucun effet, du moins à priori... En effet, bien que le placebo soit neutre, l'effet placebo, ou la notion psychologique d’être traité, peut parfois suffire à guérir bien des maux. Le placebo est une autre preuve que le cerveau, si convaincu d’une chose, peut influencer le corps biologiquement ou biochimiquement (fréquence cardiaque, pression artérielle, etc.). Bien sûr, l'effet placebo a aussi son contraire, soit l’effet nocebo.

Le cerveau vous passionne? Découvrez maintenant 10 désordres psychologiques bien étonnants.

 

Plus d'articles

Commentaires