Retour

Sucré ou salé? Peu importe : c’est la Journée officielle du bretzel!

femme souriante avec lunettes de soleil et bretzel géant

Initialement une gourmandise salée, le bretzel – que plusieurs préfèrent appeler « pretzel » (son nom en anglais) – a su passer l’épreuve du temps en se réinventant constamment. Aujourd’hui, on l’aime à toutes les sauces, qu’il soit là pour faire plaisir au côté salé de notre personnalité ou satisfaire notre dent sucrée! En ce 26 avril, on célèbre la Journée nationale du bretzel, alors c’est le temps de jeter un œil (ou deux) à sa petite histoire…

 

Avez-vous osé le bretzel géant au cheddar ou à la moutarde, ou encore celui au caramel trempé dans le chocolat? Ou, peut-être que vous êtes davantage du type à grignoter une poignée de petits bretzels à même le sac, en regardant un film à la maison. Parce que, pourquoi manger du pop-corn quand on peut avoir des bretzels, vous dites-vous!

 

Nul doute que le bretzel a fait énormément de chemin depuis son invention… Justement, comment a-t-il vu le jour?

 

Il était une fois…

Surprise : le bretzel aurait fait son apparition il y a des centaines et des centaines d’années, précisément en l’an 610! C’est un moine d’origine italienne qui aurait conçu la toute première version de cette pâtisserie salée pour la donner comme récompense aux enfants qui apprenaient bien leurs prières. Pourtant, des pays comme l’Allemagne, la France, l’Autriche et la Suisse tentent chacun de s’approprier leur part dans l’invention du bretzel.

 

Vous êtes-vous déjà demandé pourquoi le bretzel a cette forme spécifique? Eh bien, il semblerait que l’objectif était de représenter la position de deux bras croisés sur la poitrine!

 

Le bretzel traditionnel, c’est-à-dire de dimension assez grosse et fait à base de pain, a été introduit en Amérique du Nord et a rapidement gagné en popularité quelque part vers les années 1850.

 

Le bretzel en 5 faits bien croustillants

  • Dans les années 1500, le bretzel avait une symbolique particulière, lors des mariages… Les mariés tenaient chacun un bout de la pâtisserie, ils faisaient un vœu, puis la séparaient. Ils devaient ensuite manger chacun leur part, afin d’illustrer leur union.
  • Aux États-Unis, la vente annuelle de bretzels engendrent des revenus d’au moins 550 millions $.
  • D’ailleurs, les Américains consomment en moyenne approximativement deux livres de bretzels, chaque année.
  • Le plus gros bretzel créé à ce jour pesait 842 livres. Il mesurait 26, 8 pieds de longueur et 10, 2 pieds de largeur.
  • Une ancienne tradition de Pâques proposait une chasse aux bretzels plutôt qu’une chasse aux œufs.

 

Et vous, vous l’aimez comment votre bretzel?

 

(sources : torontosun.com, nationaldaycalendar.com et gmpopcorn.com)