Retour

L’avocat se dévoile… Découvrez quand il est mûr et comment le couper!

avocats tranchés et étalés à l'horizontale sur un fond jaune

Petite mise en situation. Vous êtes à l’épicerie, dans la section des fruits et légumes. Alors que vos mains farfouillent dans le bac d’avocats, à la recherche de la perle rare, vous vous trouvez devant un dilemme : les avocats sont soit trop durs, soit ils ont déjà une consistance de guacamole, donc trop mous. Eh bien, on a décidé de démystifier une fois pour toutes l’avocat! Voici exactement comment savoir si un avocat est mûr et comment le couper efficacement.

 

Passons immédiatement aux choses sérieuses, si vous souhaitez justement déguster un guacamole au cours des prochaines heures. Il n’existe pas 15 000 façons de savoir si un avocat est mûr, même si, au fond, chaque personne peut aimer le savourer à un degré différent de son « évolution ». Peu importe, selon les normes préétablies des fruits et des légumes, les experts s’entendent pour dire qu’un avocat est mûr en se fiant à ces deux constatations :

  • sa pelure a une teinte très foncée.
  • en le plaçant dans la paume de votre main et en le « squeezant » légèrement (sans utiliser vos doigts), vous pouvez sentir qu’il est un peu mou (mais pas en train de se transformer instantanément en guacamole non plus).

 

Psitt : si vous n’avez pas eu le choix d’acheter un avocat trop dur, il existe apparemment un truc miracle pour l’aider à mûrir, seulement en 10 minutes! Emballez-le dans du papier d’aluminium et mettez-le au four (à 200 degrés F), sur une plaque, pendant 10 minutes. Offrez-lui ensuite un bref séjour au frigo, question de le refroidir un peu, et le tour est joué.

 

Gageons que vous serez plusieurs à avoir envie d’essayer cette astuce au cours des prochains jours!

 

Dis-moi comment te couper pour que je puisse mieux te manger!

L’autre gros problème avec l’avocat : le couper peut parfois être un casse-tête. Tenter d’enlever son gros noyau en y plantant rapidement et durement un couteau comme le font les chefs dans les émissions de télé de cuisine, ça fait la job, mais ça s’avère aussi dangereux. La preuve? Selon une étude (assez spécifique et spéciale, on doit l’admettre!), les blessures au couteau causées par la « coupe » d’un avocat augmentent sans cesse.

Quelques chiffres surprenants à ce propos :

  • De 1998 à 2017, il y a eu plus de 50 000 cas recensés de ce type de blessure, aux États-Unis.
  • 80, 1% des personnes ainsi blessées sont des femmes.
  • 32, 7% de ces femmes sont âgées de 23 à 39 ans.
  • Le dimanche semble être la journée la plus « sanglante » à ce niveau! 19, 9% des blessures liées à un avocat ont été observées un dimanche.
  • 45, 6% de ces blessures sont survenus entre les mois d’avril et juillet.

 

Voici donc comment couper un avocat sans se blesser :

  • Placez l’avocat sur une planche à découper. Coupez lentement l’avocat en commençant par le haut, en faisant un tour complet (à la verticale).
  • Faites ensuite un tour complet à l’horizontale, de manière à diviser l’avocat en quatre.
  • Avec vos deux mains, séparez maintenant l’avocat. Chaque morceau devrait bien se défaire.
  • Vous pouvez enlever le noyau. De grâce, faites-le avec vos MAINS, pas avec un couteau!
  • Enlevez la pelure en commençant par un coin.

 

Voilà!

 

Puis, vous sentez-vous prête à révolutionner votre « technique » d’avocat?

 

(sources : quebec.huffingtonpost.ca, ajemjournal.com, ctvnews.ca et msn.com)

Recommandé pour vous