Retour

La poutine veut son émoji! Signerez-vous la pétition?

poutine dans une assiette avec une fourchette et un napperon noir et rouge

Si, pour vous, rien n’équivaut à une poutine pour vous remettre d’aplomb, il vous est probablement déjà arrivé de chercher un émoji bien propre à ce mets typiquement québécois, dans votre téléphone intelligent. Votre recherche s’est avérée vaine et c’est normal : apparemment, la poutine n’est pas assez « hot » (malgré sa savoureuse sauce chaude!) pour avoir son propre émoji! Qu’à cela ne tienne, une pétition circule présentement, à ce sujet…

 

Ben voyons, comme si la poutine n’était pas assez hot… C’est n’importe quoi! La preuve : il doit bien exister au moins une trentaine de festivals de la poutine aux quatre coins de la province, au Nouveau-Brunswick et même chez nos voisins du sud. Parmi les plus de 2800 émojis qui existent et les 230 nouveaux récemment annoncés qui feront leur apparition dans nos appareils au cours des prochains mois, plusieurs Québécois ont été déçus de ne pas retrouver la poutine. C’est vrai, si la moufette prête à arroser, la gousse d’ail et le petit contenant de jus en carton muni d’une paille (pour n’en nommer que quelques-uns) se méritent désormais leur place au firmament des émojis, pourquoi il n’en est pas de même pour la poutine? Et c’est ici que la chaîne de restauration Valentine a choisi d’intervenir!

 

Un petit nom = une grosse poutine

Puisqu’elle fait partie du paysage québécois depuis la fin des années 1950, la poutine se veut pratiquement une part de notre héritage, rien de moins! Peut-être que personne n’est capable de s’entendre sur l’identité de la ville d’origine de la poutine – quelque part au Centre-du-Québec, mais Drummondville, Warwick et Princeville s’approprient toutes sa création  - mais personne ne peut nier que la poutine se mérite une place de luxe, virtuellement parlant. Italienne, au poulet, aux patates douces, traditionnelle, servie avec des saucisses ou encore avec des bleuets, la poutine se déguste pas mal à n’importe quelle heure de la journée. Et c’est ainsi que la direction des restaurants Valentine a décidé de prendre les devants en déposant une demande pour un émoji auprès de Unicode Consortium, le tout accompagné d’une pétition. Quelle savoureuse initiative!

 

Le petit monde de la poutine

À l’évidence, vous savez exactement à quoi vous attendre lorsque vous commandez une poutine au restaurant, mais vous ignorez certainement quelques-unes de ces statistiques :

  • Le poids moyen d’une poutine est d’environ 393 g.
  • Une petite poutine coûte approximativement 5, 25$.
  • Au Québec, la poutine la plus chère se vendrait en Mauricie et la moins dispendieuse se trouverait en Montérégie.
  • Dans la région du Saguenay-Lac-Saint-Jean, 24% des poutines seraient servies avec du fromage râpé, plutôt qu’en grains.
  • 55% des frites à poutine sont de type « juliennes ».

 

Les amoureux de la poutine sont nombreux à se manifester pour tenter d’offrir un émoji à leur mets préféré (plus de 4300 personnes avaient signé la pétition, au moment d’écrire ces lignes), alors si vous voulez être de la partie, c’est ici que ça se passe!

 

(sources : ici.radio-canada.ca, actusmedias.com et routedelapoutine.com)


Vous aimerez aussi