Retour

Laissez les bulles vous monter à la tête pour leur Journée nationale!

jeune femme souriante avec un verre de champagne et une bouteille

Vous cherchez quoi faire pour célébrer le début du mois de juin qui, tout le monde l’espère, coïncidera enfin avec l’arrivée de la chaleur? Eh bien, si l’envie vous prend d’organiser un petit apéro entre copines ou en amoureux, sachez que les bullesvin mousseux ou champagne si vous êtes plus fancy, à vous de voir – seront de mise en ce 1er juin! En effet, le premier samedi de juin, c’est la Journée nationale des bulles.

 

Peut-être faites-vous partie de la catégorie des personnes qui croient que le champagne et le vin mousseux doivent spécifiquement être réservés pour les événements spéciaux (mariage, anniversaire, nouveau boulot, etc.) et les journées de célébrations traditionnelles, comme Noël ou le jour de l’An... Pourtant, ce qui est beau avec les bulles, c’est qu’elles se prêtent à n’importe quelle occasion et qu’elles souhaitent vraiment qu’on fasse appel à elles! Sans farce, l’appellation champagne est reconnue depuis 1936, mais son existence, elle, remonte à des siècles et des siècles. Ainsi, il est un peu fou – et dommage – de se tourner vers cette boisson seulement une petite poignée de fois par année. La modération a bien meilleur goût, ça, ça ne changera pas, par contre!

 

Petite précision importante…

Notre objectif n’est pas d’enlever toute sa noblesse au champagne, mais en ce premier samedi de juin, il semblerait que ce soit davantage sur le vin mousseux que les organisateurs de la Journée nationale des bulles désirent mettre l’emphase. Le prosecco et le cava, par exemple, font partie des mousseux les plus populaires. Le premier nous provient de l’Italie. Originaire de la Catalogne, au nord-est de l’Espagne, l’appellation cava fut quant à elle officiellement lancée en 1972.

 

Psitt : saviez-vous que les bulles alcoolisées étaient initialement une erreur? Effectivement, un vin  traditionnel était en production dans une région de la France, mais pour une raison inconnue une quantité de liquide s’est retrouvée à être pétillante et plutôt acide… Ce n’est que vers les années 1600 que certains producteurs de vin de cette région ont décidé d’ajouter une petite touche sucrée au mélange et ce fut plus que gagnant!

 

Bref, tout ça pour dire que ce week-end, les bulles de catégorie « vin mousseux » méritent amplement leur heure de gloire!

 

Si l’envie vous en prend, en ce samedi 1er juin, de lever un verre de bulles à notre santé, gâtez-vous. Ah oui : il y aurait environ 250 millions de bulles dans une bouteille dite standard de champagne… mais ne perdez pas trop de temps à essayer de compter les bulles dans la bouteille que vous ouvrirez, là!

 

(sources : nationaldaycalendar.com, newdistrict.ca, magazine.saq.com et travelblog.goaheadtours.com)