Retour

La lettre hilarante d’un ado à son père

Personne en train d'écrire une lettre

Pour le préparer à son mauvais bulletin, un ado écrit à son père une lettre qui le confronte à l'un des pires cauchemars que peut vivre un parent.

Imaginez : un jour, un père revient du travail. La maison est vide. La chambre de son fils est dans un ordre impeccable, ce qui est totalement inhabituel. Sur le lit, fait, il y a une enveloppe et sur l’enveloppe est écrit « Papa ».

Son coeur de père se met à battre plus fort, beaucoup plus fort. Il se précipite vers le lit, prend l’enveloppe, l’ouvre et en sort une feuille pliée. Il la déplie, ses mains tremblent, et voici ce qu’il lit :

Cher papa, c’est avec grand regret et tristesse que je t’écris. J’ai dû fuir avec ma nouvelle copine parce que je voulais éviter une scène avec maman et toi. J’ai trouvé la vraie passion avec Stacy et elle est tellement gentille, mais je savais que vous n’approuveriez pas à cause de ses perçages, ses tatouages, ses vêtements moulants de motocycliste et le fait qu’elle est beaucoup plus vieille que moi.

Mais ce n’est pas seulement la passion, papa; elle est enceinte.

Stacy dit que nous serons très heureux. Elle possède une roulotte dans la forêt et a assez de bois pour tout l’hiver. Nous partageons un rêve d’avoir plusieurs autres enfants.

Stacy a ouvert mes yeux sur le fait que la marijuana ne fait vraiment de mal à personne. Nous allons en faire pousser pour notre consommation et pour échanger avec les autres personnes de la commune - pour toute la cocaïne et l’ecstasy que l’on voudra.

Pendant ce temps, nous prierons pour que la science trouve un remède au sida pour que Stacy puisse aller mieux. Elle le mérite vraiment.

Ne t’inquiète pas, papa.

J’ai 15 ans, et je sais comme prendre soin de moi.

Un jour, je suis sûr qu’on viendra te visiter, pour que tu puisses rencontrer tes nombreux petits-enfants.

Je t’aime, Joshua

N’importe quel parent normalement constitué frise l’apoplexie devant une lettre pareille. Jusqu’à ce qu’il lise le post-scriptum.

P.-S. : Papa, rien de tout ça n’est vrai. Je suis chez Jason. Je voulais seulement te rappeler qu’il y a des choses pires dans la vie que le bulletin qui se trouve sur la table de la cuisine.

Appelle-moi quand ce sera sans danger pour moi d’aller à la maison!

L'art de la relativisation

Certains doutent de la véracité de cette lettre. Est-elle vraie ? Est-ce une légende urbaine ? Quoi qu’il en soit, je la partage parce que je trouve que c’est une belle métaphore sur la nécessité de relativiser toute chose dans la vie. 

(Source)

 

Commentaires