Retour

Cauchemar: quand ta maison est une adresse de géolocalisation par défaut

Une ferme, au Kansas.

Il y a dans le nord du Kansas, dans un bled perdu appelé Potwin, une ferme, une terre de 360 acres, une maison de 2 étages, et un gros problème.

C’est le genre d’endroit où l’on va pour être loin de tout. Le voisin le plus près est à un mille de distance et la ville la plus proche compte 13 000 habitants. C’est aussi un endroit situé à 2 heures de route du centre géographique des États-Unis. Un simple détail, qui a pourtant transformé l’endroit en un cauchemar technologique depuis 14 ans.

Localisation de Potwin, au Kansas.

Localisation de la ville de Potwin, dans l'état du Kansas, en plein coeur des États-Unis. (Crédit photo: Google Maps)

Le domaine appartient à Joyce Taylor, née Volgeman. La femme de 82 ans n’y vit pas, mais tant les membres de sa famille que les différents locataires qui ont habité dans sa maison vivent un cauchemar depuis 14 ans. Sans avoir rien fait, ils ont reçu des visites d'agents du FBI, de percepteurs d’impôts, de policiers à la recherche de fugueurs, d’ambulances à la recherche de personnes menaçant de se suicider. Ils ont reçu toutes sortes de menaces et d’insultes. On les a accusés de fraude, d’envoi de pourriels et de vol d’identités sur Internet. Ils ont même reçu la visite de mercenaires payés pour « faire justice ». Alors que tout ce qu’ils désiraient, c’était être loin de tout et de tous, chaque jour amenait son lot d’étrangers rôdant autour de la propriété. Quelqu’un a même un jour laissé une cuvette dans l’allée menant à la maison, comme une espèce de menace voilée.

Un mauvais sort techno

L’origine de tout ça n’est pas une malédiction, c’est un mauvais sort de nature on ne peut plus technologique qui a commencé en 2002 quand MaxMind, une entreprise située dans l’état du Massachusetts, a commencé à offrir des services de géolocalisation d’adresses IP (protocole Internet).

L’adresse IP est l’identifiant unique attribué à un ordinateur ou un réseau d’ordinateurs. Tout appareil connecté à Internet a besoin d’une telle adresse qui est gardée en mémoire par les serveurs des sites visités.

La géolocalisation d’adresses IP, c’est quand on essaie de vérifier l’adresse géographique d’une adresse IP Internet. Les raisons pour vouloir connaître ce détail sont nombreuses, mais c’est généralement parce qu'on veut trouver où se trouve une personne ayant fait quelque chose d’illégal en ligne.

Quand il lui était impossible de déterminer avec précision la localisation d’une adresse IP, la compagnie MaxMind tentait de s’en rapprocher le plus possible. Quand la seule information connue était que l’adresse IP provenait des États-Unis, MaxMind donnait celle, par défaut, du centre géographique du pays. Dans les cartes numériques, ce point est désigné par 39.8333333 - 98.585522, que la compagnie a simplifié par 38°N 97°O, une localisation qui mène en plein dans la cour de la maison de Joyce Taylor.

C’est ainsi que la ferme du Kansas a apparu comme résultat dans plus de 600 millions de recherches d’adresses IP.

Chez MaxMind, ces coordonnées n’étaient utilisées que pour indiquer le pays où était située l’adresse IP. Jamais ils n’auraient imaginé que les internautes les prendraient au pied de la lettre et causeraient tant de problèmes à la famille Volgeman et à leurs locataires.

Bonne nouvelle : les ingénieurs de chez MaxMind ont trouvé depuis de nouvelles données générales de localisation pour les États-Unis, qui amèneront les curieux directement… dans des plans d’eau.

Et la paix reviendra enfin à Potwin.

(Source)

Commentaires