Retour

Le mot anglais de l’année est… une image

L'emoji qui pleure de joie.

Selon le très prestigieux éditeur Oxford Dictionaries, le mot anglais de l’année 2015 est une image. Plus précisément, un emoji, ces pictogrammes qui sont en train de devenir la langue universelle du web.

Il faut vraiment ne pas fréquenter du tout l’univers numérique pour ne pas avoir vu l’une ou l’autre de ces images qui, depuis le premier bonhomme sourire, peuplent de plus en plus nos communications virtuelles.

L’emoji qui vient de remporter le glorieux titre de « mot de l’année » décerné par l’éditeur britannique Oxford Dictionaries est celui du petit bonhomme jaune qui pleure des larmes de joie, comme dans « c’est tellement drôle que j’en pleure de rire ». 

Pour se situer un peu, le mot anglais de l’année dernière était « vape » (vapoter) et celui de 2013, « selfie » (égoportrait).

L'émotion immédiate

Selon le jury de 2015, « les emojis en sont venus à incarner un aspect central de la vie dans un monde numérique basé sur le visuel, l’expression émotionnelle et l’obsession de l’immédiat ».

On peut voir comment les écritures alphabétiques traditionnelles ont du mal à égaler les demandes rapides et centrées sur le visuel des communications du 21e siècle, a déclaré le président du jury. Ce n’est pas surprenant qu’un pictogramme comme un emoji se soit imposé pour remplir ces lacunes — c’est flexible, immédiat et donne parfaitement le ton. Résultat : les emojis deviennent une forme de communication de plus en plus riche, une forme qui transcende les frontières linguistiques.

* Des claviers qui risquent de devenir de plus en plus populaire. (Crédit photo: emojiworks)

Selon l’éditeur britannique Oxford Dictionaries, l'emploi du mot emoji a plus que triplé en 2015 par rapport à 2014. Avec l’arrivée des claviers à emojis et un film d’animation qui les mettra bientôt en vedette, les emojis risquent de remporter la mise encore une fois l’an prochain.

Plus utilisé que le mot réfugié 

L’emoji qui pleure de rire l’a emporté sur d’autres mots comme “fleek” (pendant moderne de “cool”), lumbersexual (bucheron sexuel), ad blocker (bloqueur de pubs) et “refugee” (réfugié), qui désigne, faut-il le rappeler, une personne qui a été forcée de quitter son pays pour fuir la guerre, la persécution ou un désastre naturel.

C’est quand même rassurant de voir que l’horreur n’empêche pas les internautes de pleurer de rire.

* Une image extraite d'une vidéo publiée par Oxford Dictionaries, qui illustre ce dont auraient l'air une conversation en emojis. (Crédit photo: capture d'écran Oxford Dictionaries)

Voici la vidéo au complet. Elle ne vous fera pas pleurer de rire, mais vous soutirera certainement quelques sourires.

(Source

Commentaires