Retour

Ne retenez pas vos pets, c’est dangereux pour la santé!

femme vue de dos avec les mains croisées sur ses fesses

Oh la honte : vous venez « d’échapper » un pet devant l’être aimé! Une situation qui met tout le monde mal à l’aise, surtout quand votre couple est nouveau. C’est étrange à quel point une simple flatulence peut être déstabilisante… Pourtant, il n’y a rien de plus naturel! Mais personne ne veut être celle qui se laisse aller en public. Une attitude qui serait à changer selon des spécialistes du milieu de la santé, car retenir un pet peut s’avérer très dangereux

 

Le problème, avec un pet, n’est pas le pet en tant que tel : c’est qu’il est normalement accompagné d’un bruit peu subtil ou d’une odeur fort désagréable, ou pire, des deux. Ce serait mentir de dire que vous n’avez jamais retenu une flatulence, car honnêtement, les chances sont que ça vous arrive au moins une fois par jour! Pourquoi le pet est-il vu comme un geste – pourtant involontaire – si impoli et irrespectueux? Après tout, on entend souvent dire qu’il faut être à l’écoute de notre corps… Eh bien, des spécialistes de la nutrition et de la diététique s’entendent maintenant pour dire qu’il est préférable de ne pas retenir vos flatulences, au risque de votre santé, et ce, même si vous êtes au beau milieu d’une présentation importante au bureau!

 

Petit fait de bureau cocasse : un Australien a déjà poursuivi son employeur pour 1, 8 millions de dollars, l’accusant d’intimidation car il pétait souvent dans sa direction! Après 18 jours de procès, l’employeur en question a été jugé non coupable, car déterminer où une flatulence veut aller, c’est assez difficile…

 

Non, non, ce n’est pas bon!

Tout d’abord, qu’est-ce qu’un pet, exactement? Il est le résultat du processus de digestion des aliments par votre corps, rien de moins, rien de plus. Un appareil digestif, c’est intelligent : ça retient ce dont il a besoin et ça rejette le reste, sous forme liquide, solide et gazeuse. Les gaz – appelons-les ainsi – se forment par fermentation et se libèrent le long des intestins et du côlon. Voilà pour la petite leçon de science et d’anatomie 101!

 

Ainsi, en retenant vos pets, vous pouvez en venir à souffrir de quelque chose de plus grave que l’embarras. En effet, vous pouvez vous retrouver avec des ballonnements extrêmement inconfortables. Mais ce n’est pas tout : en bout de ligne, ces gaz peuvent s’accumuler au niveau des intestins et exercer une pression sur leurs parois, ce qui peut être vachement douloureux, mais qui peut aussi créer des troubles digestifs sérieux et même une distension de l’intestin. Une diverticulite n’est pas à écarter non plus.

 

Petit fait étonnant (et dégoûtant) : il n’est pas impossible qu’un pet retenu puisse être réabsorbé par votre corps, afin de trouver une autre porte de sortie, c’est-à-dire votre bouche. Et non, on ne parle pas de rot ici, mais bien d’une mauvaise présence au niveau de votre haleine!

 

Les pets en quelques chiffres

Peut-être que les statistiques suivantes vous aideront à considérer davantage l’aspect naturel et bienfaisant des pets, afin qu’ils vous gênent moins?

  • La personne moyenne pète environ 14 fois par jour.
  • Un adulte libère quotidiennement de 476 ml à 1490 ml de gaz.
  • Une flatulence normale est composée de 50% de nitrogène, de 21% d’hydrogène, d’environ 10% de dioxyde de carbone et approximativement 10% de méthane, puis de 3% d’oxygène.
  • Un canapé en tissu peut absorber jusqu’à 50% de l’odeur d’un pet.

 

Mais ne prenez pas de chance avec un divan en cuir!

 

(sources : guideastuces.com, journaldemontreal.com, santeplusmag.com et ztele.com)


Vous aimerez aussi