Retour

Les 25 objets les plus sales que l'on touche chaque jour

objets les plus sales

Les bactéries sont partout, dans ce qu’on mange, ce qu’on touche, à l’intérieur de nous. Sans elles… on mourrait. À cause d’elles, on meurt aussi, à force d’infections. Chaque jour, on touche et manipule une multitude d’objets sans penser que d’autres y ont touchés avant nous, que d’autres les toucheront après et qu’ainsi voyagent les bactéries.

Voici la liste des 25 objets les plus sales qu’on touche chaque jour sans y penser et qui fourmillent littéralement de bactéries. En ordre croissant de dangerosité…

La poignée de porte

Poignée de porte

Les poignées de porte modernes sont en général conçues pour résister aux bactéries, mais bon, ça ne fonctionne pas à tout coup. Et il reste encore pas mal de vieilles poignées de porte autour de nous pour se méfier.

(Photo : littlestocker/iStock)

La poignée du frigo

Poignée de porte du frigo

Vous la lavez souvent, la poignée de votre frigo, vous? Ce serait une bonne habitude à prendre parce qu’on y trouve souvent les mêmes bactéries que celles que l’on retrouve sur la volaille et le porc. Tout ça parce qu’on sort la viande du frigo, on se fait un sandwich puis on replace la viande, sans se rincer les mains auparavant.

(Photo : gustavotoledo/iStock)

Les boutons des distributrices

Boutons de la machine distributrice

La prochaine fois que vous utiliserez une machine distributrice, pensez-y : vous allez avaler sûrement beaucoup plus que le contenu de la collation que vous y aurez achetée. Les boutons sont sales, oui, mais le problème, c’est que la plupart des aliments qui y sont vendus se mangent à la main. Des boutons jusqu’à votre estomac, il n’y a qu’un pas, vite franchi, pour les petites bactéries.

(Photo : bryanregan/iStock)

Les parcomètres

Parcomètre

Selon une étude américaine réalisée en 2011, 40 % des parcomètres sont des objets à haut risque pour la transmission de maladies. Effectivement, on peut se demander quand et si ils sont nettoyés.

(Photo : cjad.com)

Les boutons des passages pour piétons

Bouton piéton

On a trouvé sur les boutons des traversées pour piétons de hauts niveaux d’adénosine triphosphate (ATP), une molécule qui signale la présence de levure, de bactéries et de moisissure. Encore là, c’est qui qui les lave ?  

(Photo : SpencerSternberg/iStock)

Les guichets automatiques

Guichet automatique

La même étude qui nous alerte sur la présence de bactéries sur les parcomètres a démontré que les guichets automatiques présentent de hauts niveaux de bacilles et de pseudomonades, deux bactéries qui causent nausées et diarrhées. Ce sont ces mêmes bactéries que l’on retrouve dans les toilettes publiques. Ça laisse songeur…

(Photo : psyphoto/iStock)

La télécommande

Télécommande

Bien sûr, la propreté des télécommandes à la maison dépend de l’hygiène de leurs propriétaires. Mais pas celles que l’on retrouve dans les hôpitaux, les hôtels et autres lieux publics. Non seulement leurs fentes et leurs fissures sont des nids parfaits pour héberger des microbes et des spores, mais des études ont révélé que s’y trouvaient aussi du sperme, de l’urine et le virus de la grippe aviaire.

(Photo : gielmichal/iStock)

Le siège de toilette

Siège de toilette

Les statistiques nous apprennent que l’on retrouve environ 295 bactéries au pouce carré sur un siège de toilette…

(Photo : Camilo Torres/iStock)

Le téléphone cellulaire

Téléphone cellulaire

C’est encore plus dégueu que le siège de toilette. Eh oui. Parce que les téléphones sont gardés au chaud et, comme les télécommandes, ils ont tout plein de fentes et de crevasses pour y abriter des bactéries.

Une étude britannique a révélé que certains téléphones cellulaires peuvent être des lieux de reproduction pour les bactéries de type Staphylococcus, qui peuvent donner des infections de la peau et même des méningites.

(Photo : trilocks/iStock)

Le loquet intérieur des toilettes publiques

Toilette publique

Alors que l’intérieur de la cuvette se fait rincer un peu chaque fois que l’on tire la chaîne, le loquet de la porte, lui… En fait, il y a de bonnes chances qu’il n’ait jamais été nettoyé depuis le jour de son installation. Quand on vous disait de vous laver les mains…  

(Photo : David Lentz/iStock)

La baignoire

Bain

À moins de nettoyer sa baignoire chaque semaine, ce que nous vous suggérons fortement, le pourtour du drain sera encore pire que votre toilette.  

(Photo : Alliance/kStock)

L'interrupteur

Interrupteur

Comme bien des objets de cette liste des objets les plus sales, les interrupteurs souffrent du syndrome « on ne me lave jamais ». Après des années de on & off, ils ont tendance à accumuler bien des bactéries au pouce carré. Solution : s'assurer de ne pas être le dernier à quitter la salle de conférence.

(Photo : jdwfoto/iStock)

Le tampon pour nettoyer le four à micro-ondes

Four micro-ondes

Sûrement que celui du micro-ondes de votre cuisine est propre, mais celui au bureau? Même si vous le nettoyez avec du savon et de l’eau, ce ne sera pas suffisant. En fait, à moins d’y aller avec de l’eau de Javel, le tampon, ou l’éponge, sera un autre nid à bactéries.

(Photo : Rostislav_Sediacek/iStock)

Les boutons d'ascenseur

Boutons d'ascenseur

Pas très surprenant de les retrouver sur cette liste. Ils sont un peu l’équivalent des interrupteurs, sauf qu’on les touche encore plus souvent.

(Photo : matsilvan/iStock)

La poignée de la boîte à lettres

Boîte à lettres

Vous n’y auriez pas pensé, n’est-ce pas? Mais la même étude qui a démontré que les boutons des passages à piétons, des guichets automatiques et les parcomètres étaient tous des nids à bactéries a également placé les boîtes à lettres comme étant l’un des objets les plus sales que les gens touchent dans une journée.

(Photo : Annik MH de Carufel/exruefrontenac.com)

La caisse libre-service du supermarché

Caisse libre-service

Il y a d’autres sortes de libre-service qui ne sont sûrement pas plus propres, mais ceux des supermarchés se retrouvent dans la liste des objets les plus sales parce qu’on y vend de la nourriture, ce qui multiplient les chances d’ingérer des bactéries.

(Photo : laval.maville.com)

L'argent

Argent canadien

Une analyse réalisée sur des billets rassemblés au hasard par des chercheurs du Centre médical Wright Patterson en Ohio a démontré que la majorité des billets transportent assez de bactéries pour causer des problèmes à une personne qui a déjà un système immunitaire affaibli (VIH ou cancer).

(Photo : sam_wong/iStock)

La poignée de la pompe à essence

Pompe à essence

Combien de fois vous êtes-vous arrêté pour faire le plein ET vous acheter, en même temps, un petit truc à manger pour la route? En fait, manger des croustilles après avoir touché la pompe est un peu l’équivalent de lécher les mains de chaque personne qui l’a utilisée pour faire le plein. Même sans ça, les pompes à essence sont hautes dans la liste des objets les plus sales que nous touchons régulièrement.

(Photo : BakiBG/iStock)

Les rampes des escaliers roulants

Rampe escaliers roulants

Bien en haut de la liste des objets les plus infectés par des bactéries se trouvent les rampes des escaliers roulants. Ce qui fait qu’à moins d’avoir un urgent besoin de retrouver votre équilibre, nous vous suggérons de ne pas y mettre les mains.

(Photo : Valentijn Tempels/iStock)

Le clavier

Clavier d'ordinateur

Pas celui de votre maison, mais ceux de la bibliothèque et autres lieux publics. Si vous ne vous lavez pas les mains après les avoir utilisés, aussi bien ne jamais vous les laver du tout, parce que ces claviers sont à peu près ce qu’il y a de pire comme nids à bactéries. On y a même trouvé des bactéries comme le staphylocoque et l’E. coli.

(Photo : Andrey Popov/iStock)

L'évier de la cuisine

Évier de cuisine

Avec plus d’un million de bactéries au pouce carré, c’est là l’un des endroits le plus sale de votre maison, encore plus que n’importe quel endroit de votre salle de bain.

(Photo : hotshotanne/iStock)

Le chariot d'épicerie

Panier d'épicerie

Des chercheurs de l’université de l’Arizona ont conclu que l’on retrouve plus de bactéries, de salive et de matière fécale sur les chariots d’épicerie que dans les toilettes publiques, les téléphones ou même les rampes d’escalier roulant.  

(Photo : Kzenon/iStock)

Les fontaines à eau potable

Abreuvoir

Celles des écoles sont les pires. On peut y trouver plus de 2,5 millions de bactéries au pouce carré sur leur robinet. Ce n’est pas pour rien qu’elles se retrouvent en troisième place de cette liste.

(Photo : hecky699/iStock)

Les modules de jeu

Modules de jeux pour enfants

Tous les parents le savent, il n’y a rien de plus sale sur cette planète qu’une garderie. Imaginez maintenant l’endroit où tous ces enfants pleurent, saignent, éternuent et bavent. Terrifiant n’est-ce pas? Mais bon, c’est bon pour leur système immunitaire.

(Photo : Auttachod/iStock)

La bouche

Bouche

La plupart des germes que l’on retrouve sur les modules de jeux, les ascenseurs et les claviers proviennent d’un seul et même lieu… la bouche. OK, à strictement parler, ce n'est pas un objet, mais on parle quand même ici de millions de bactéries au pouce carré, provenant de 700 espèces différentes.

Ceci dit, avant de développer un TOC du lavage compulsif, on n’oublie pas que toutes les bactéries ne sont pas mauvaises. En fait, notre corps fourmille de « bonnes » bactéries qui nous aident à digérer notre nourriture et à combattre les « méchantes » bactéries qu’on a récoltées en touchant tous les objets de cette liste.

Une autre raison pour ne pas trop s’en faire et mettre un bémol à tout ça, c'est que certaines des études qui ont donné ces résultats proviennent, entre autres, de compagnies qui, comme Kimberly-Clark, vendent du désinfectant pour les mains et autres produits hygiéniques.

(Photo : IPGGutengergUKLtd/iStock)

Conclusion: lavez-vous les mains souvent (de l'eau et du savon, c'est suffisant). Et toujours avant de manger.  

Source : list25.com

 

Plus d'articles

Plus d'articles

Commentaires