Retour

Des millions de scarabées envahissent les plages de l'Argentine

Les stations balnéaires de Mar de Ajó, près de Buenos Aires et de San Bernardo, ont été envahies par des armées de scarabées.

Une armée de millions de scarabées noirs a envahi les plages de 2 stations balnéaires situées à quelques kilomètres de Buenos Aires, la capitale de l’Argentine.

Pendant plusieurs jours, les locaux et les touristes de 2 stations balnéaires se sont trouvés confrontés à des millions d’insectes qui ont envahi leurs plages sans que les experts comprennent pourquoi.

Les stations balnéaires de Mar de Ajó, près de Buenos Aires et de San Bernardo, envahies par des millions de scarabées noirs.

Crédit photo: Marce Rodriguez

Il existe à peu près 30 000 sortes de scarabées sur terre. Certaines sortes sont utiles, mais d’autres, comme celui qui s'est pointé sur le sable argentin, le Heteronychus Arator, et qui s’attaquent aux racines de nombreuses plantes sauvages et cultivées, comme le maïs et la pomme de terre, sont considérés comme nuisibles.


Choix de l'éditeur

 

Ce qui est étonnant, c’est que les scarabées trouvés sur les plages argentines sont d’un type que l’on ne trouve en général qu'en Afrique.

Les stations balnéaires de Mar de Ajó, près de Buenos Aires et de San Bernardo, envahies par des millions de scarabées noirs.

Crédit photo: Marce Rodriguez

Les scarabées vivent dans la terre et n’émergent qu'une fois par an pour s’accoupler. Ils ne vivent alors que 4 jours. Quand ils volent, les vents les poussent vers la mer puis vers la plage, alors qu’ils sont morts ou moribonds.

Ce qui est étonnant aussi, c’est que les experts ne comprennent pas trop le phénomène digne des pires histoires d’horreur qui recouvre des kilomètres de plage.

Les stations balnéaires de Mar de Ajó, près de Buenos Aires et de San Bernardo, envahies par des millions de scarabées noirs.

Crédit photo: Marce Rodriguez

Qu’est-ce qui a causé l’invasion?

Les changements climatiques?

Est-ce un signe de fin du monde, comme se sont empressés d’affirmer des internautes?

Est-ce que parce que le prédateur naturel de ce scarabée a disparu, comme l’avancent certains?

Un scénario de fin du monde

Le scénario n’est pas sans rappeler l’un des 10 châtiments que, selon la Bible, Dieu a infligé aux Égyptiens pour les convaincre de laisser partir le peuple d’Israël.

Je vous résume. Ça s'appelle les dix plaies d'Égypte et ça commence quand les eaux du Nil deviennent si nauséabondes que les gens ne peuvent plus en boire. Ça se poursuit avec les grenouilles qui tombent au sol et recouvrent tout le pays et la poussière  qui se change en moustiques. Leurs prédateurs les grenouilles ayant disparu, les mouches, les taons et les scarabées envahissent le pays. Tous les troupeaux meurent et voilà les gens et les bêtes recouverts de furoncles et de pustules. La grêle et l’orage s’abattent sur le pays avant d’être remplacés par les sauterelles qui recouvrent toute la surface de la terre et dévorent toutes les plantes qui ont été épargnées par la grêle. Il ne reste plus aucune plante dans tout le pays puis il fait noir.

Profiter de la manne

Ce n'est pas tout le monde qui considère que l'événement est un fléau. Selon les médias locaux, certaines personnes tentent de vendre la manne de scarabées en ligne, sous prétexte que les sécrétions de scarabées peuvent renforcer les défenses du corps contre le cancer, le sida, l’asthme et le diabète, entre autres. Si, si.

Ça se vend près de 100 $ le kilo, si ça vous intéresse.

Les stations balnéaires de Mar de Ajó, près de Buenos Aires, en Argentine, en tant normal.

La station balnéaire de Mar de Ajó, près de Buenos Aires, en temps normal. Crédit photo: mdossantos

(Source)

Commentaires