Retour

Sexualité et Covid-19 : Maintenir la flamme, en sécurité?

image d'un couple qui s'enlace, chacun ayant un masque de protection coronavirus covid-19

En ces temps bien sombres, l’humanité fait un front commun devant un seul et même adversaire : le coronavirus (COVID-19). Et ça, c’est beau; tout le monde qui a envie de s’unir pour vaincre cet ennemi! Alors que l’anxiété gagne inévitablement la population, certaines personnes cherchent du réconfort au même endroit… La vente de jouets sexuels connaît un essor, ces jours-ci, et chaque coin de la planète y va de ses petites idées audacieuses!

 

Pour lecteurs adultes et avertis. Pour tout lire sur la covid-19, c’est ici.

Alors que chacun est appelé à pratiquer l’isolement volontaire ou la quarantaine (appelez ça comme vous voulez, mais RESTEZ À LA MAISON!), certains craignent de rapidement venir à bout d’idées de divertissement, ne serait-ce qu’après quelques jours en solo – ou même en couple – à la maison. Plusieurs prévoient déjà un baby-boom dans plus ou moins neuf mois, comme c’est souvent le cas lors de pannes de courant qui se prolongent ou de tempêtes de neige et de verglas. Néanmoins, certains soulèvent la question : est-ce sécuritaire de songer à concevoir un enfant, en ce moment? On ne parle pas d’une crise de verglas, mais bien d’une crise au niveau de la santé, à l’échelle mondiale… À chacun de se faire son opinion à ce sujet.

 

Par la même occasion, les jouets sexuels commenceraient à se vendre comme de petits pains chauds aux quatre coins de la planète. Pas comme les bouteilles de désinfectants pour les mains ou le papier de toilette, mais quand même… On parle d’une augmentation impressionnante des ventes de divertissement sexuel pour notamment six régions du globe :

  • Royaume-Uni = 13% d’augmentation des ventes
  • France = 40% d’augmentation des ventes
  • Hong Kong = 71% d’augmentation des ventes
  • Italie = 71% d’augmentation des ventes
  • États-Unis = 75% d’augmentation des ventes
  • Canada = 135% d’augmentation des ventes

 

Du coup, certains créateurs et concepteurs du milieu ont eu envie d’aider les gens à se changer les idées, en cette période de panique liée à la pandémie du coronavirus (COVID-19).

 

Une entreprise montréalaise donne des vibrateurs

On dit que la masturbation serait un bon moyen de réduire le stress et de « booster » le système immunitaire… La compagnie montréalaise Bellesa, en partenariat avec Womanizer Global, a donc décidé d’y aller d’un concours (pour les résidents de l’Amérique du Nord) : plus de femmes s’inscriront au concours, plus de vibrateurs seront gracieusement offerts!

 

S’isoler, mais pour mieux se retrouver…

En couple ou en solitaire, lors de cette période de distanciation sociale, de nombreux experts du milieu de la sexualité mentionnent que les jouets sexuels permettent de briser la routine et l’ennui, tout en mettant du piquant – voire ramener une certaine vague de passion au sein d’une relation – ou apprendre à une célibataire à mieux connaître son corps et ses désirs. En prime : certains jouets sexuels sont manipulables à distance. Par exemple, un œuf vibrant pour le plaisir des dames qui peut être activé par une télécommande, par son partenaire, dont la portée peut aller jusqu’à 12 mètres. Certains jouets peuvent même être activés de n’importe où sur la planète, à l’aide d’une application! Tout dépend du budget et des sensations recherchées par chacune… Évidemment, on rappelle l’importance de rester à la maison et d’opter pour la livraison à domicile, si un tel achat vous intéresse.

 

Parce que ça fait du bien de lire quelques articles à caractère plus léger durant cette crise extrêmement sérieuse et angoissante du coronavirus (COVID-19), on espère que celui-ci vous a fait sourire (et vous a peut-être donné quelques idées audacieuses pour « allumer » votre isolement) ne serait-ce que quelques minutes. Bon courage!

 

(sources : thesun.co.uk, mtlblog.com et lesacdechips.com)

 

Canal Vie

Les plus récents