Retour

Une ado se remplit les poches en prédisant des prénoms de bébés!

bébé naissant dans les bras de sa mère

Gardiennage d’enfants, tonte de pelouse, camps de jour : des emplois étudiants, il y en a des tonnes! Mais qui a dit qu’il était interdit de sortir des sentiers battus? Eh bien, une adolescente britannique de 16 ans l’a compris, l’affaire : elle a conçu un site web pour aider des parents de la Chine à choisir un prénom « américanisé » pour leurs enfants, la demande étant grande à ce niveau! En six mois, elle a empoché plus de 60 000$.

 

Aujourd’hui âgée de 19 ans, ça fait trois ans que Beau Jessup brasse des grosses affaires avec sa business. Comment explique-t-elle le succès de son entreprise? Une simple question d’offre et de demande! En effet, il y a plusieurs années, la jeune femme accompagnait son père lors d’un voyage d’affaires en Chine, lorsqu’un collègue de celui-ci lui a demandé quel prénom anglophone elle aurait donné à sa fillette de trois ans. En faisant quelques recherches supplémentaires, Beau a réalisé que plusieurs Chinois désiraient donner un prénom – ou un second prénom – typiquement américain à leurs enfants. Ils souhaiteraient ainsi faciliter la vie à leur progéniture lorsque celle-ci aura atteint l’âge adulte et occupera un emploi qui lui demandera peut-être de voyager aux quatre coins de la planète.

 

Une petite entreprise qui va loin

Mais comment arriver à démêler les Johnny des Simon et des Thomas? Ou encore les Catherine des Mary et des Elizabeth? Et si on se basait sur les traits de personnalité qu’on souhaite que notre enfant possède… C’est exactement ce qu’a fait la jeune femme! Elle a prié son père de lui prêter environ 2000$ et elle a engagé un concepteur de sites web pour lui donner un coup de main. Beau a ainsi dressé une liste de plus de 4000 prénoms – autant masculins que féminins – tous reliés à cinq qualités ou à des éléments clés du caractère d’une personne. Parmi ces traits de personnalité, notons l’honnêteté, la joie de vivre, l’intelligence ou même l’aptitude pour pratiquer des sports.

 

Le site de la jeune femme, Special Name, fonctionne donc assez simplement : l’utilisateur commence par sélectionner le sexe du bébé à venir, puis cinq traits de caractères (parmi un choix de 12). Au moment de valider son choix, l’utilisateur doit payer 0, 79$. Puis, trois suggestions de prénoms apparaissent… et le tour est joué, en trois minutes seulement!

 

Depuis la création de son site, Beau a nommé plus de 677 000 bébés et a empoché près de 408 000$. Sérieusement, qui d’autre peut se vanter d’un tel exploit?

 

(sources : letribunaldunet.fr et cnbc.com)


Vous aimerez aussi