Retour

10 jours qui ont changé le monde

Revivez ces 10 jours qui ont changé le monde.

1. Christophe Colomb découvre l’Amérique – 12 octobre 1492

Christophe Colomb

Dans la nuit du 11 au 12 octobre 1492, dans une expédition commanditée par la cour espagnole, Christophe Colomb (Cristofo Colombo) devient la première personne dans l’histoire moderne à trouver une route entre l’Europe et l’Amérique.

Sa mission devait conduire lui et ses hommes aux Indes, mais c’est plutôt sur une île de l’archipel des Bahamas qu’ils aboutissent après 9 semaines en mer.

Colomb nomme l’île «San Salvador», voulant ainsi remercier Dieu de lui avoir fait trouver terre après ce long voyage.

En tout, le navigateur d’origine italienne effectuera 4 voyages transatlantiques pour la cour d’Espagne.

Crédit: Gravure de 1893, par Library of Congress

2. Déclaration d’indépendance des États-Unis – 4 juillet 1776

Déclaration d'indépendance

Les 13 colonies britanniques d’Amérique du Nord se séparent du Royaume-Uni par une déclaration d’indépendance qu’elles rendent publique le 4 juillet 1776.

Le document, principalement rédigé par Thomas Jefferson, confirme le désir des colonies à se séparer de l’empire britannique. On peut notamment y lire que les colonies ont le droit et le devoir de se révolter contre le Royaume-Uni.

Le 4 juillet, Independance Day commémore depuis la fête nationale des États-Unis d’Amérique.

Crédit: Marcopolo9442/iStock

3. Assassinat de François-Ferdinand d'Autriche – 28 juin 1914

François Ferdinand

L’assassinat de François-Ferdinand, l’archiduc d’Autriche et prince héritier de l’empire austro-hongrois le 28 juin 1914 a été l’étincelle qui a mis le feu aux poudres en Europe et qui signala le début de la toute Première Guerre mondiale.

Neuf millions de soldats sont morts dans ce conflit qui a pris fin le 8 août 1918 avec la reddition allemande.

Crédit: Musée Graz

4. Krach boursier de 1929 (jeudi noir) – 24 octobre 1929

Krach boursier 1929

Le 24 juin 1929, la bourse de New York amorce une chute vertigineuse qui lui fera perdre 39% de sa valeur, soit près de 30 milliards de dollars en 3 semaines.

Ce plongeon des indices boursiers marque le début de la grande dépression et certains historiens avancent même que ces perturbations économiques ont favorisé l’arrivée du parti nazi en Allemagne suite au retrait des capitaux américains d’Allemagne.

Crédit: Smithsonian

5. Bombardement atomique sur Hiroshima – 6 août 1945

Hiroshima

Prétextant que la Deuxième Guerre mondiale aurait pu s’éterniser inutilement et pour briser les reins du peuple japonais, le président américain Harry S. Truman ordonna le bombardement de la ville d’Hiroshima avec une bombe atomique.

Le 6 août 1945, un bombardier B-29 nommé Enola Gay décolle avec un équipage de 12 hommes et une bombe atomique surnommée «Little boy».

Seulement 3 membres d’équipage savent exactement le but de la mission et leurs coéquipiers sont totalement stupéfaits lorsque la bombe atomique détonne au-dessus de la ville, pulvérisant d’un seul coup plus de 75 000 personnes.

Une deuxième bombe atomique est larguée sur la ville de Nagasaki trois jours plus tard, tuant presque autant de gens, et le Japon capitule le 2 septembre, mettant ainsi fin à la Deuxième Guerre mondiale.

Crédit: Musée pour la paix d’Hiroshima

6. Des humains marchent sur la lune – 20 juillet 1969

Neil Armstrong marche sur la lune

« C’est un petit pas pour un homme, mais un bond de géant pour l’humanité. »

Les premiers mots prononcés par Neil Armstrong lors de sa sortie sur la lune constituent l’une des citations les plus populaires de l’histoire.

Après un parcours de 384 000 km et d’une durée de plus de 4 jours, l’équipage d’Apollo 11 réussit son alunissage le 20 juillet et deux de ses trois membres (Neil Armstrong et Buzz Aldrin) marchent sur la surface lunaire quelque 6 heures après leur arrivée.

Crédit: NASA

7. Chute du mur de Berlin – 9 novembre 1989

Chute du mur de Berlin

Le mur de Berlin est érigé dans la nuit du 12 au 13 août 1961 par les autorités est-allemandes. Selon celles-ci, ce criant symbole du Rideau de fer devait être « un mur de protection antifasciste » visant à protéger leurs citoyens contre les idéologies d’Allemagne de l’Ouest.

Le mur reste érigé pendant 28 ans et 136 personnes sont tuées en tentant de le traverser illégalement. Le 9 novembre 1989, Günter Schabowski, un influent membre du parti au pouvoir, déclare candidement en conférence de presse que tous les citoyens d’Allemagne peuvent dorénavant quitter le pays comme bon leur semble.

Des milliers d’Allemands de l’Est se ruent spontanément aux différents points de passage et le mur est officiellement ouvert le soir même.

Crédit: AFP/Getty Images

8. Libération de Nelson Mandela – 11 février 1990

Nelson Mandela

Nelson Mandela est libéré le 11 février 1990 après 27 ans d’emprisonnement. L’activiste, qui a milité toute sa vie pour mettre fin à l’Apartheid qui sévissait en Afrique du Sud et pour les droits des noirs, deviendra dès sa sortie de prison un véritable symbole et se fera même élire comme président de son pays en avril de 1994.

Crédit: The Star

9. La naissance du « world-wide web » – 6 août 1991

World Wide Web

Vous ne connaissez probablement pas Sir Timothy John « Tim » Berners-Lee, mais celui-ci est directement responsable de la création de l’internet comme vous le connaissez présentement.

De son bureau au CERN (du nom du Conseil européen pour la recherche nucléaire), Berners-Lee a programmé et développé la partie d’internet la plus connue et la plus utilisée de toutes, soit l’architecture de la toile qui nous permet de naviguer et d’aller si facilement d’une page à l’autre.

Crédit: CERN

10. Les attentats de septembre 2001 – 11 septembre 2001

Attentat 11 septembre World Trade Center

Les attentats terroristes synchronisés du 11 septembre 2001 ont marqué à jamais la mémoire de millions de personnes qui ont regardé en direct les évènements qui se déroulaient à New York, Washington et à au dessus de la Pennsylvanie à bord du vol 93 de la United Airways.

Les 19 terroristes affiliés à Al Qaïda détournent 4 avions ce matin-là. Ils en dirigent 2 contre les tours du World Trade Center à New York, ils visent le Pentagone en banlieue de Washington avec le 3e et font s’écraser le 4e dans un champ de Pennsylvanie alors que des passagers se battent avec eux pour éviter la catastrophe.

En tout, 2977 victimes perdent la vie lors de ces attentats, dont 343 pompiers de la ville de New York.

Crédit: Flickr / Michael Foran

 

Commentaires