Retour

1,7 million $ de subventions fédérales pour la Région des lacs expérimentaux

Le député fédéral de Kenora, Bob Nault, a annoncé mercredi que le gouvernement fédéral financera, par l'intermédiaire de Pêches et Océans Canada, la Région des lacs expérimentaux (RLE) à hauteur de 1,7 million de dollars sur deux ans.

Justin Trudeau avait fait cette promesse au cours de la campagne de 2015. Le financement supplémentaire permettra d'embaucher plus de scientifiques, ainsi que de payer les coûts d'entretien de l'Institut international du développement durable de la RLE et de l'équipement nécessaire à la recherche.

« Notre pays a quelque chose à offrir à la planète entière, a déclaré la première ministre de l'Ontario Kathleen Wynne. C'est un endroit crucial pour la recherche sur l'eau douce et indispensable à la compréhension des problèmes qui nous affligent depuis des décennies. »

« Nos lacs sont bien plus qu'une source d'eau potable, renchérit le premier ministre manitobain Brian Pallister. Ils sont une composante importante de l'économie de nos provinces, de notre pays. »

Situé dans le nord-ouest de l'Ontario, le centre de recherche avait vu son financement fédéral réduit durant les dernières années du gouvernement conservateur, si bien que la station scientifique de la RLE a failli fermer ses portes en 2014. Le gouvernement ontarien avait alors pris le relais en finançant le centre à hauteur de 2 millions de dollars par année, ce qui représente près des trois quarts de son budget. Le gouvernement manitobain a aussi contribué au financement du centre en lui allouant un budget de 6 millions $ sur six ans.

Jusqu'à aujourd'hui, le fédéral n'allouait annuellement que 250 000 $ à la RLE.

Le centre de recherche espère que cette annonce du gouvernement fédéral donnera un nouveau souffle à la recherche scientifique.

Depuis sa création en 1968, le centre de recherche de la RLE a fait des découvertes scientifiques majeures en matière de développement durable. Par exemple, en 1970, le centre a découvert que le phosphate utilisé dans les détergents était à l'origine de la prolifération d'algues bleues dans les lacs. Grâce à cette découverte, le phosphate a été banni des détergents presque partout sur la planète.

Plus d'articles

Commentaires