Retour

10 marcheurs se lancent à la découverte d’Anticosti

Les 10 participants de la deuxième Grande traversée d'Anticosti ont amorcé, samedi, une marche de 130 kilomètres qui les mènera sur la côte nord de l'île.

Un texte de Katy Larouche

Les marcheurs âgés de 23 à 79 ans sont partis du flanc sud de l’île et longeront la rivière Jupiter, la plus importante rivière à saumons d’Anticosti. Le porte-parole de l’expédition, Gaétan Laprise, explique que ce secteur offre certains des plus beaux points de vue de l'île.

« Les décors, la couleur de l’eau qui fait à peu près tous les tons de vert, de bleu et de turquoise et où on peut voir le saumon, c’est un décor qui est grandiose et changeant », souligne-t-il.

Les participants et leur guide Danièle Morin sont autonomes dans cette aventure. Ils transportent tout l’équipement nécessaire pour camper et se nourrir dans leur sac à dos qui pèse en moyenne 15 kilogrammes.

Des ambassadeurs

Le périple auquel participent les 10 marcheurs fait partie de l’offre touristique qu’Anticosti souhaite faire connaître.

Selon Gaétan Laprise, des excursions de longueur variable pourraient être organisées sur l’île afin de faire découvrir ses paysages uniques.

À son avis, le défi reste toutefois de faire connaître l’activité et de la rendre plus accessible et abordable.

« Ce n’est pas le potentiel qui manque à Anticosti, au contraire, mais il ne faut pas juste qu’il existe, il faut qu’il soit connu et présenté et accessible à tout le monde pour qu’ils puissent en profiter », indique-t-il.

Revitaliser Anticosti

La fin de l’exploration des hydrocarbures sur Anticosti est saluée dans plusieurs milieux. Toutefois, pour certains résidents comme Gaétan Laprise, la dévitalisation de l’île est également inquiétante.

« Que l’aventure du pétrole soit terminée, d’accord, mais tout n’est pas gagné pour Port-Menier, loin de là, croit M. Laprise. Il va vraiment falloir qu’on travaille pour ne plus aller dans une pente descendante. »

Le résident de l’île estime que les entrepreneurs, les pourvoyeurs doivent maintenant contribuer à développer des projets qui sauront faire rayonner leur île.

Plus d'articles

Commentaires