Retour

10 produits canadiens plus faciles à exporter grâce au PTP

Même si le Canada a fait des concessions en concluant une entente de principe sur le Partenariat transpacifique (PTP), l'accord de libre-échange permettra aux entreprises canadiennes d'avoir plus facilement accès aux nouveaux marchés de l'Asie et de l'Océanie. Voici 10 exemples de produits auxquels le PTP pourrait donner un nouvel élan.

Un texte de Jérôme Labbé

1. Le sirop d'érable du Québec et de l'Ontario

Photo : ICI Radio-Canada

Le Canada figure parmi les premiers exportateurs mondiaux de sirop d'érable, et le Japon représente le deuxième importateur en importance de sirop d'érable et de produits de l'érable du Canada. Or, le PTP obligera le Japon à éliminer d'ici trois ans ses droits de douane, qui atteignent actuellement 17,5 %.

2. Le papier hygiénique Cascades

Photo : Cascades

Le PTP entraînera l'élimination des droits imposés sur le bois et les autres produits forestiers à valeur ajoutée, tout en créant de nouveaux débouchés en Asie du Sud-Est. Au Vietnam, par exemple, les droits dont le taux peut atteindre 25 % seront éliminés sur une période de trois ans. Une belle occasion pour la papetière de Kingsey Falls.

3. Le homard de l'Atlantique

Photo : iStock

Le Japon est connu pour sa consommation élevée de poissons et de fruits de mer par habitant. Ses droits, dont le taux peut atteindre 5 %, seront éliminés dès l'entrée en vigueur du PTP, si celui-ci est ratifié par Tokyo.

4. Les avions de Bombardier

Photo : Bombardier

Le PTP entraînera notamment la suppression des tarifs exigés dans certains pays pour des produits canadiens relatifs à l'aérospatiale et la simplification des procédures de douanes. Attention! Ces règles profiteront peut-être à Bombardier, mais elles s'appliqueront aussi à son concurrent américain Boeing...

5. Le pétrole brut lourd de l'Alberta

Photo : Mark Ralston

Avec le PTP, les producteurs de pétrole canadiens pourront se procurer une quantité limitée de diluant auprès de pays non membres, comme l'Algérie et Trinité-et-Tobago, pour produire du pétrole qui pourra être exporté aux États-Unis par pipeline, ce que ne permettent pas les dispositions actuelles de l'ALENA.

6. L'aluminium du Saguenay

De 2012 à 2014, le Québec a exporté en moyenne chaque année 15,7 milliards de dollars de métaux et de minéraux vers les pays du PTP. Le Japon et l'Australie élimineront leurs droits de douane dès l'entrée en vigueur de l'accord, alors que la Malaisie et le Vietnam le feront de manière progressive.

7. Les canneberges du Centre-du-Québec

Photo : L'épicerie

Au Japon, l'élimination des droits tarifaires de 16,8 % sur les canneberges sèches sucrées pourrait se traduire par une augmentation des exportations canadiennes.

8. Le boeuf Angus de l'Ouest

Photo : iStock

Bœuf frais, réfrigéré et congelé : le Japon éliminera ses droits de 38,5 % d'ici 15 ans, alors que le Vietnam ne prendra que deux ans pour faire disparaître ses droits, qui peuvent atteindre 31 %. De 2012 à 2014, le Canada a exporté chaque année pour plus de 1,3 milliard de dollars de bœuf et de produits du bœuf vers les marchés du PTP.

9. Les frites McCain

Photo : iStock

Le PTP permettra d'éliminer ou de réduire bon nombre des droits tarifaires actuellement appliqués aux aliments et boissons transformés. Par exemple, le Vietnam perçoit des droits de 24 % sur les frites surgelées.

10. Le Canadian Club

Photo : iStock

Dans les années qui suivront l'entrée en vigueur du PTP, le Japon, le Vietnam, la Malaisie, l'Australie et la Nouvelle-Zélande élimineront tous leurs droits tarifaires, non seulement pour le whisky, mais pour tous les vins et spiritueux, y compris le vin de glace québécois et les vins de l'Ontario et de la Colombie-Britannique.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un homme sauve un faucon d'une attaque de serpent





Rabais de la semaine