Retour

11 athlètes noirs qui ont marqué le sport canadien

À l'occasion du Mois de l'histoire des Noirs, Radio-Canada revient sur des athlètes qui ont fait briller le Canada dans des compétitions internationales.

Candace Chapman, soccer

Candace Chapman a été membre de l'équipe canadienne de soccer féminin qui a remporté la médaille de bronze aux Jeux olympiques d'été de 2012 à Londres. Née à Trinité-et-Tobago, elle a déménagé avec sa famille à Ajax, en Ontario, à 6 ans.

Dès sa première année dans l'équipe canadienne, à 18 ans, elle a gagné une médaille d'argent à la Coupe du monde U-20 en 2002 à Edmonton. Elle a pris sa retraite de la compétition en 2015.

Elle entraîne maintenant l'équipe nationale junior.

Perdita Felicien, athlétisme

Perdita Felicien, spécialiste en course de haies, a participé aux Jeux olympiques de Sydney en 2000 et d'Athènes en 2004.

Elle a conquis le titre de championne du monde à deux reprises et a remporté deux médailles d'argent aux Jeux panaméricains de 2003.

Elle détient toujours le record canadien du 100 m haies. Depuis sa retraite, en 2013, elle est conférencière et ambassadrice de l'organisation Right To Play et du programme des Nations unies au Canada Sport-in-a-Box.

Ferguson Jenkins, baseball

Ferguson Jenkins a mené une brillante carrière comme joueur de baseball avec les Cubs de Chicago, les Phillies de Philadelphie, les Red Sox de Boston et les Rangers du Texas.

Jenkins a été le premier Canadien à être intronisé au Temple de la renommée du baseball en 1991. Durant ses 18 années dans les ligues majeures, il a remporté 284 victoires et été nommé athlète canadien masculin de l'année quatre fois.

Willie O'Ree, hockey

En 1958, Willie O'Ree a été le premier Noir à jouer dans la LNH. Il a été ailier pour les Bruins de Boston jusqu'en 1979. À son arrivée dans la LNH, il était aveugle à 95 % après avoir été touché par une rondelle, mais il a caché cela à tout le monde.

O'Ree contribue aujourd'hui au hockey en tant que directeur du développement des jeunes pour la LNH.

Sam Langford, boxe

Sam Langford est né en 1883 à Weymouth Falls, une petite communauté de Nouvelle-Écosse. Il a déménagé à Boston à 14 ans. Bien qu'il n'ait jamais hérité d'un titre officiel, Langford, qu'on appelait aussi « la terreur de Boston », est considéré par plusieurs comme l'un des meilleurs boxeurs de tous les temps.

Il s'est mesuré à de nombreux champions du monde pendant 23 ans et a remporté la plupart de ses combats. Il a été exclu des championnats de boxe en raison de la discrimination raciale de l'époque. 

Il est décédé le 12 janvier 1956.

Bruny Surin, athlétisme

Bruny Surin fait partie des meilleurs sprinteurs du monde. En 17 années de carrière, il a remporté de nombreux prix nationaux et mondiaux, dont une médaille d'or au 4 x 100 m aux Jeux olympiques d'Atlanta en 1996.

Surin a pris sa retraite en 2002 pour se consacrer à sa carrière en relations publiques. Il a créé la fondation Bruny Surin pour promouvoir le sport et de saines habitudes de vie.

Marjorie Turner-Bailey, athlétisme

Marjorie Turner-Bailey est une sprinteuse qui a gagné des médailles de bronze aux Jeux panaméricains de 1975 au 100 m et au 4 x 100 m. L'année suivante, elle a représenté le Canada aux Jeux olympiques d'été à Montréal. Durant sa carrière, elle a fracassé quatre records canadiens.

Elle a décidé de se retirer de la course en 1978, après avoir gagné une médaille d'argent aux Jeux du Commonwealth.

Donovan Bailey, athlétisme

Aux Jeux olympiques d'Atlanta, en 1996, Donovan Bailey a établi le record mondial au 100 m. Il a ainsi gagné le 100 m et le 4 x 100 m. L'athlète originaire de la Jamaïque détient aussi trois médailles d'or et une médaille d'argent de différents championnats mondiaux.

Il s'est retiré de l'athlétisme en 2001 et a entrepris une carrière dans le monde des affaires.

John Armstrong Howard, athlétisme

John Armstrong Howard est le premier Noir canadien à avoir participé à une compétition olympique aux Jeux d'été de 1912 à Stockholm.

Durant ces Jeux, son entraîneur a accusé le sprinteur d'insubordination et a menacé de l'expulser. Les athlètes noirs étaient très souvent victimes de discrimination à l'époque. À cause de ces menaces de mort, du stress et d'une intoxication alimentaire, Armstrong Howard est éliminé dans les demi-finales du 100 m et du 200 m. Il est ensuite enrôlé par les Forces canadiennes en 1918, pendant la Première Guerre mondiale, en tant que soldat.

Grand-père des sprinteurs canadiens Harry et Valerie Jerome, il est mort le 10 janvier 1937.

Harry Jerome, athlétisme

Harry Jerome a couru dans trois Jeux olympiques et a gagné une médaille de bronze au 100 m à Tokyo en 1964. Il a établi de nombreux records du monde, qui lui ont valu des distinctions telles que l'Ordre du Canada en 1970 et l'intronisation au Panthéon des sports canadiens en 1971.

Il est le petit-fils du sprinteur John Armstrong Howard et le frère de la sprinteuse Valerie Jerome.

Il est décédé le 7 décembre 1982.

Valerie Jerome, athlétisme

À seulement 15 ans, Valerie Jerome a battu le record du 100 m, du saut en longueur et du relais 4 x 100 m. Avec son équipe, elle a remporté une médaille de bronze aux Jeux panaméricains de 1959, et elle a participé aux Jeux olympiques d'été de 1960 à Rome.

Elle est la petite-fille du sprinteur John Armstrong Howard. Valerie Jerome vit à Vancouver.

Plus d'articles

Vidéo du jour


L'art d'être le parfait invité