Retour

150 experts demandent le report ou le déplacement des Jeux de Rio

Les prochains Jeux olympiques ne devraient pas se tenir à Rio en août prochain en raison des risques que présente le virus Zika pour la santé publique, soutiennent 150 médecins et scientifiques dans une lettre envoyée à la directrice générale de l'Organisation mondiale de la Santé (OMS).

Les autorités devraient déplacer les Jeux ou les reporter à plus tard, selon eux.

Le professeur Amir Attaran, spécialiste en santé publique de l'Université d'Ottawa, est un des quatre auteurs principaux de la lettre, qui a circulé sur Internet afin de recueillir des signatures. M. Attaran avait auparavant écrit un commentaire dans la Harvard Public Health Review au sujet du risque de tenir les Jeux dans ce contexte.

Préoccupation pour la santé publique

Les auteurs de la lettre rendue publique aujourd'hui disent être préoccupés par l'impact du virus Zika sur la santé publique partout dans le monde, en raison de l'afflux de visiteurs qui viendront au Brésil pour assister aux Jeux. Le Comité international olympique estime qu'il y en aura près de 500 000.

« Les dommages causés par la souche brésilienne du virus Zika sont d'une nature qui n'avait jamais été observée auparavant, écrivent les auteurs. On court un risque inutile lorsque 500 000 touristes étrangers originaires de tous les pays assistent aux Jeux, qu'ils sont susceptibles de contracter le virus, et qu'ils retournent chez eux à des endroits où le virus peut devenir endémique ».

Les auteurs rappellent que l'OMS a déclaré que le Zika était une « urgence de santé publique de portée internationale ». Ils citent plusieurs études et rapports scientifiques récents en appui à leur requête. Ils mettent notamment de l'avant les éléments suivants :

  • Le lien entre la souche brésilienne du Zika et la microcéphalie;
  • Le risque pour la santé de la population, même si, disent-ils, chaque individu a peu de risque de contracter la maladie;
  • L'état du système de santé à Rio. Selon les auteurs, « bien que le virus soit l'agent infectieux, la véritable cause de [la maladie], ce sont les conditions déplorables de santé et d'hygiène, des facteurs qu'il est impossible d'améliorer rapidement ». Ils craignent également qu'une part des ressources du système de soins de santé soit déviée vers les Jeux.

Les signataires demandent que l'OMS convoque un groupe indépendant dont le but serait de fournir des conseils basés sur les connaissances scientifiques à l'OMS et au Comité international olympique (CIO).

La veille de la publication de cette lettre, le Dr Tom Frieden, directeur des Centers for disease control aux États-Unis, affirmait qu'il n'existait « aucune raison de santé publique justifiant une annulation ou un report des Jeux olympiques ».

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine