Retour

151 Canadiens sur une liste de « cibles » de l'EI

La GRC s'affaire à identifier et à contacter 151 Canadiens qui se retrouvent sur une « liste de cibles à abattre » publiée par un groupe de pirates informatiques qui soutiennent le groupe armé État islamique.

« La GRC est au courant de ce dossier et travaille avec ses partenaires à l'étranger pour évaluer l'information et aviser les Canadiens identifiés sur la liste », a déclaré l'un des représentants de la police fédérale interrogés par Radio-Canada.

CBC a obtenu une copie de cette « liste noire » qui comprend les noms, courriels et adresses civiques de 8300 personnes localisées dans différents coins du globe.

Plusieurs Torontois, quelques Montréalais, un résident de Gatineau et un autre de Laval sont ciblés. La plupart des Canadiens qui figurent sur la liste sont des femmes, provenant principalement de petites villes du pays. 

Rien ne relie pour l'instant les personnes qui figurent sur cette liste. Au cours des quatre derniers mois, neuf autres documents du genre ont été publiés, mais il était possible de trouver un lien entre les personnes listées. 

Cela a été le cas par exemple en avril, lorsque le groupe armé État islamique a publié en ligne une liste de membres des forces armées américaines à éliminer pour leur rôle dans la guerre en Irak et en Syrie.

État islamique, le règne de la terreur

Les civils ne sont toutefois pas les cibles types du groupe armé État islamique, qui s'attaque généralement à des opérateurs de drones des forces américaines ou encore à des employés du gouvernement.

La liste où figurent les 151 Canadiens a été révélée par l'Institut de recherche des médias du Moyen-Orient (MEMRI), une organisation basée à Washington. La publication aurait été relayée par un compte de messagerie Telegram opéré par le United Cyber Caliphate, un groupe de pirates informatiques qui diffuse la propagande de l'EI sur le web.

La GRC, pour l'instant, ne semble pas croire que cette liste soit liée de quelque manière que ce soit aux événements survenus à Orlando cette semaine.

Justin Trudeau et Philippe Couillard se font rassurants

Le premier ministre du Canada a réitéré l'importance de combattre le groupe armé État islamique, lors d'un point de presse. « C'est un autre exemple qui démontre à quel point il est important que le groupe armé État islamique soit contré. C'est pourquoi nous [le Canada] sommes fiers de faire partie de la coalition internationale qui combat ce groupe », a-t-il déclaré.

Il a ajouté que les services de sécurité canadiens oeuvrent présentement pour assurer la sécurité des citoyens canadiens. 

Le premier ministre du Québec, Philippe Couillard, a quant à lui assuré que la Sûreté du Québec était en lien constant avec la GRC et les services secrets canadiens et qu' « aucun effort n'est négligé » pour assurer la sécurité de tous.

Avec les informations de Sébastien St-François.

Plus d'articles

Commentaires