Retour

21 millions pour augmenter les services diagnostiques

Le ministre de la Santé, Gaétan Barrette, a annoncé mercredi des investissements de près de 21 millions de dollars visant à réduire les temps d'attente pour les services diagnostiques et à préparer le lancement d'un éventuel Programme québécois de dépistage du cancer colorectal.

En conférence de presse, le ministre Barrette a précisé que 10,7 millions de dollars seraient investis pour offrir 46 500 examens supplémentaires en imagerie en résonnance magnétique, 20 200 examens supplémentaires en tomodensitométrie et 25 000 coloscopies additionnelles.

La bonification de l'offre de ces services se fera « grâce à une optimisation des salles et des équipements en place durant le jour, ainsi qu'à une prolongation des heures d'activités en soirée ».

L'objectif est de réduire à un maximum de trois mois le délai d'attente pour ces types d'examens en imagerie médicale. Actuellement, des gens peuvent attendre plus d'un an pour subir ces examens, a souligné le ministre.

L'augmentation en coloscopie aura lieu par le biais de l'ouverture de six salles d'endoscopie et la prolongation des heures d'activités dans huit salles d'endoscopie existantes.

Par ailleurs, 10 millions de dollars seront investis dans la mise à niveau de toutes les unités de coloscopie dans les hôpitaux du Québec afin de préparer le lancement du Programme québécois de dépistage du cancer colorectal en 2018.

Ce programme, qui sera « essentiellement un miroir du programme de dépistage du cancer du sein », selon M. Barrette, fera en sorte que les Québécois âgés de 50 à 74 ans seront invités à passer un test tous les deux ans.

Ceux qui auront un résultat positif à ce test seront dirigés en coloscopie.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un tsunami de glace sème la panique!





Rabais de la semaine