Retour

6000 cyclistes entre Lévis et Montmagny pour le Grand défi Pierre Lavoie

Le Grand défi Pierre Lavoie s'est arrêté samedi dans la région de Québec. Près de 6000 cyclistes ont parcouru une grande boucle de 135 kilomètres entre Lévis et Montmagny.

Plus de 1000 cyclistes qui se sont relayés dans la nuit de vendredi à samedi dans la réserve faunique des Laurentides sont venus rejoindre le reste du groupe à Lévis.

« J'aime beaucoup cet événement-là, parce que le vélo c'est un bel outil de communication. Et quand on change notre mode de vie par le vélo, c'est souvent pour la vie », souligne le fondateur Pierre Lavoie.

Changer des vies

Depuis maintenant 10 ans, l'événement permet de promouvoir de saines habitudes de vie et de faire avancer la recherche sur les maladies héréditaires orphelines.

L'humoriste et porte-parole de l’événement Philippe Laprise souligne que le grand défi a fait des petits depuis ses débuts.

« On se rend compte qu'un gars de L'Anse-Saint-Jean, qui un jour a vécu des choses très dramatiques dans sa vie, a décidé de changer des affaires, de partir un mouvement », affirme celui qui participe au défi depuis quatre ans.

Julie Roy a d’ailleurs décidé de participer à l’événement en 2014, après avoir encouragé des participants. Elle s'est lancée dans le grand défi l'année suivante.

« Je n’avais jamais fait de vélo de route, pas d'expérience, donc je me suis acheté un vélo. J'ai commencé à m'entraîner avec quelqu'un, c'est comme ça que ç'a parti pour moi le déclic », raconte-t-elle.

Une deuxième fois à Lévis

Le Grand défi Pierre Lavoie s'arrête à Lévis pour une deuxième fois. Le maire Gilles Lehouillier a lui aussi roulé pour la cause.

« Le circuit est exceptionnel, j'en ai fait des bouts la semaine dernière en vélo, et vraiment, c'est à mon avis la plus belle boucle qu'on aura jamais vue pour le défi Pierre Lavoie », dit-il.

L'événement a permis d'amasser plus de 2 millions de dollars qui serviront à promouvoir les saines habitudes de vie et à faire avancer la recherche sur les maladies héréditaires orphelines.

Avec les informations Léa Beauchesne

Plus d'articles