Retour

613 000 $ en frais pour la visite royale en Colombie-Britannique

Les huit jours qu'aura duré la visite royale du duc et de la duchesse de Cambridge en Colombie-Britannique auront coûté aux contribuables de la province 613 363,93 $.

Une entente entre la province et le gouvernement fédéral fait en sorte que la Colombie-Britannique doit éponger une partie de la facture liée à la visite du couple anglais. Il était basé à Victoria, mais a effectué des visites à Vancouver, Kelowna, Bella Bella, Haida Gwaii et au Yukon, du 24 septembre au 1er octobre 2016.

Les dépenses incluent non seulement la visite en elle-même, mais également des visites préalables de reconnaissances des lieux.

La première ministre de la Colombie-Britannique, Christy Clark, a accompagné le couple lors de toutes ses apparitions en public, sauf lors de leur visite dans les îles Haida Gwaii. Pour sa part, le premier ministre Justin Trudeau s’est joint au duc et à la duchesse de Cambridge durant les deux premiers jours de leur visite.

Le montant le plus élevé de la visite en Colombie-Britannique est dû aux frais administratifs pour un total de 102 260 $. Les frais liés à leur logement à Victoria totalisent 41 798 $, en plus de 3344 $en cadeaux protocolaires.

C’est aussi à la Colombie-Britannique que reviennent les frais de déplacement entre le Canada et le Royaume-Uni pour le couple princier et leurs enfants, soit une facture de 45 205 $.

Pour sa part, Patrimoine canadien n’a pas encore dévoilé sa part de l’addition, mais le fera lorsque toutes les dépenses auront été comptabilisées.

Selon le gouvernement provincial, 435 membres des médias ont été accrédités lors de la visite royale et environ 106 millions de personnes partout dans le monde ont suivi la tournée du couple royal.

Les Yukonais paient 429 000 $

Les frais pour les deux jours passés au Yukon par le couple comprennent sa visite à Whitehorse et à Carcross, les frais de transport et de nourriture. Ce montant de 429 286 $ couvre également deux visites préliminaires de représentants du palais de Kensington et de représentants du gouvernement fédéral canadien.

Les frais de sécurité et le coût de la chambre d’hôtel à Whitehorse ont pour leur part été assumés par Ottawa.

« Pour organiser quelque chose de cette ampleur, c’est sûr que ça coûte cher », explique Erin Loxam, du ministère du Conseil exécutif du Yukon. Selon elle, environ 85 % des frais ont été réinvestis dans l’économie locale.

Les plus grandes dépenses dans le territoire consistent en un spectacle de bienvenue d’une durée d’une heure, avec des musiciens locaux. Quelque 122 000 $, en plus des 18 612 $ pour louer le Centre culturel Kwanlin Dün, ont été nécessaires.

Des frais de contrôle des foules et de clôtures à Whitehorse et Carcross se sont élevés à 70 949 $, l’équipement et le soutien aux médias a coûté 55 673 $ et l’hélicoptère nolisé entre Whitehorse et Carcross, 21 750 $.

Erin Loxam croit que ces frais en ont valu la peine et que cette visite représente une chance pour les Yukonais de rencontrer le couple royal. « Pour plusieurs personnes, il s’agit d’une chance unique dans leur vie », soutient-elle.

2 M$ pour la GRC

Une demande d’accès à l’information a révélé que la facture totale pour la sécurité assurée par la Gendarmerie royale du Canada s’élève à 1,9 million de dollars. Il est cependant possible que d’autres frais s’ajoutent à ce total au courant de l’année, selon le document.

Plus d'articles

Commentaires