Retour

70 ans après Hiroshima, quels pays possèdent l'arme nucléaire? La réponse en carte

Après la Seconde Guerre mondiale, le recours à l'arme nucléaire a plongé la planète dans une course à l'armement sans précédent. Rien n'aura fait craindre la perte de l'humanité plus que la prolifération de la bombe nucléaire. Mais la planète est-elle plus sûre aujourd'hui?

Un texte d'Alain Labelle

Les essais d'armes nucléaires ont grandement diminué depuis les années 1990. Des traités signés par les États-Unis et la Russie ont aussi permis d'en réduire le nombre et de démanteler des milliers de bombes depuis les années 1980. Mais ces pas dans la bonne direction ne sont pas suffisants, estime Gordon Edwards, expert canadien et militant d'un monde sans nucléaire.

Selon lui, réduire le nombre d'armes nucléaires n'a pas de véritable effet, tant qu'il ne sera pas près de zéro. Il existe encore aujourd'hui assez armes pour détruire toutes les villes de l'hémisphère nord... Et plusieurs fois.

La situation actuelle est en ce sens toujours inquiétante, dit-il, précisant que la crainte réside moins dans le fait qu'un pays ne développe la bombe que dans la possibilité qu'un groupuscule ne s'en empare.

Le scientifique ajoute que cette bombe n'aurait pas besoin d'être larguée à partir d'un avion, mais simplement dissimulée dans une voiture ou un conteneur. La menace nucléaire a ainsi beaucoup évolué depuis la guerre froide, poursuit Gordon Edwards.

Après quelques années plus ou moins tranquilles sur le front nucléaire, il y a maintenant une recrudescence des activités associées à l'armement nucléaire.

Pour M. Edwards, ce qui se produit actuellement s'apparente à une seconde course au nucléaire entre les États. Combinée au risque représenté par les groupes terroristes, cette nouvelle flambée nucléaire n'est pas sans menacer la sécurité mondiale, estime-t-il.

La course au nucléaire

Après l'explosion des bombes atomiques américaines à Hiroshima et Nagasaki, les relations internationales sont entrées dans une nouvelle ère, celle du nucléaire. La puissance inégalée de la bombe atomique a poussé plusieurs pays à vouloir la posséder, explique Gordon Edwards.

L'Union soviétique arrive deuxième dans la course en mettant la main sur les connaissances nécessaires à sa fabrication : elle teste sa bombe A dès l'été 1949. Suivent le Royaume-Uni en 1952, la France en 1960, puis la Chine en 1964.

Ces cinq pays constituent encore aujourd'hui les seuls pays à posséder officiellement la bombe nucléaire. L'Inde l'aurait toutefois acquise en 1974, Israël et l'Afrique du Sud en 1979, le Pakistan en 1998, puis la Corée du Nord en 2013.

L'Irak avait, dans les années 1980, multiplié les tentatives pour se doter d'une capacité d'armement nucléaire et n'était pas loin d'en mettre au point. Elle a cependant perdu depuis toute ses capacités de production.

L'Iran a quant à lui signé en juillet 2015 un accord de principe avec les grandes puissances après que le pays fut pratiquement parvenu à utiliser son programme nucléaire civil pour produire des armes nucléaires.

Le monde compterait donc neuf puissances nucléaires : les cinq États dotés d'armes nucléaires selon le TNP, trois puissances nucléaires de fait qui n'ont pas ratifié le TNP (Inde, Israël, Pakistan) et la Corée du Nord qui, après avoir annoncé son retrait du TNP, a procédé à des explosions nucléaires.

D'autres pays membres de l'Organisation du Traité de l'Atlantique nord (OTAN) possèdent des armes nucléaires sur leur territoire, sans pour autant les contrôler directement : la Turquie, l'Allemagne, les Pays-Bas, l'Italie et la Belgique.

Après l'éclatement de l'Union soviétique, plusieurs anciennes républiques soviétiques se sont aussi retrouvées avec des stocks d'armes nucléaires sur leurs territoires. Ces pays ont, de 1994 à 1996, volontairement renoncé à ces armes, selon les Nations unies.

L'équilibre de la terreur

En 1982, on estimait qu'il y avait environ 50 000 armes nucléaires dans le monde, totalisant entre 12 000 et 14 000 millions de tonnes, soit l'équivalent de 3 tonnes par habitant quand la Terre comptait 4 milliards d'humains. En comparaison, la bombe larguée sur Hiroshima en 1945 avait une puissance d'environ 15 000 tonnes de TNT. La bombe H - la plus puissante jamais testée à ce jour - est soviétique. La « Reine des bombes » était équivalente à 57 millions de tonnes de TNT.

L'année suivante, la diffusion dans les pays occidentaux du téléfilm Le Jour d'après (The Day After) marque les esprits, alors que la tension est vive entre les gouvernements de Ronald Reagan et de Youri Andropov. Puis est venue la détente du climat international à la suite de l'effondrement de l'URSS.

En 2012, l'Institut international de recherche sur la paix de Stockholm estime que le nombre de têtes nucléaires dans le monde à environ 19 000, dont 4400 opérationnelles.

Plus d'articles

Commentaires