Le 19 août 1942, près de 5000 Canadiens débarquent sur les plages de Dieppe, en Normandie, aux côtés de commandos britanniques et américains. Ce raid vise à déstabiliser les Allemands sur le front soviétique. Presque le quart des troupes canadiennes périssent lors de cette opération soldée par un cuisant échec pour les forces alliées.

En 1962, Radio-Canada présente l’émission spéciale Dieppe 1942-1962 qui commémore les 20 ans de l’offensive. Dans les extraits de ce reportage, le journaliste Jacques Fauteux raconte le fil des événements en commentant les images d’époque. Dans la nuit du 18 au 19 août 1942 survient une attaque-surprise. Dès les petites heures, les forces alliées à bord de péniches s’approchent de la côte française. Ils rencontrent alors un convoi allemand et s’ensuit « un bref, mais violent combat ».

Au cours de la Seconde Guerre mondiale, Marcel Ouimet sillonne l’Europe comme correspondant à Radio-Canada. En plein cœur du conflit, il est les yeux et les oreilles de l’Amérique francophone. En septembre 1944, il relate les événements à la radio. Dans cet extrait de Dieppe 1942-1962, la voix du journaliste accompagne des images de la libération de Dieppe, deux ans après le débarquement.

Parmi les soldats canadiens qui défilent devant les habitants, certains faisaient partie du déploiement du 19 août 1942. Accueillis en libérateurs, ils retournent dans une ville qu’ils ont connue sous les bombardements. Le contraste est frappant. Après le défilé, ils se rendent au cimetière pour se recueillir sur les tombes de leurs camarades tombés au combat.

Dans un autre extrait de Dieppe 1942-1962, le journaliste Pierre Nadeau présente d’anciens combattants qui témoignent, 20 ans plus tard, de leur participation au raid. Le capitaine Rolland Gravel, le major Robert Hainault et le major Guy Vandelac, tous officiers des Fusiliers Mont-Royal, échangent leurs impressions. À la question « si c’était à refaire », un des hommes répond « à l’âge que j’avais dans ce temps-là, je pense que je recommencerais ».

Aussi appelée opération Jubilee, l’attaque de Dieppe a fait 1380 morts, dont plus de 900 Canadiens, quelque 1600 blessés et 2000 prisonniers.

Plus d'articles

Commentaires