Retour

Accord au Sénat américain sur les budgets 2018 et 2019

Les sénateurs américains se sont finalement entendus sur des budgets pour les années 2018 et 2019, évitant du même coup une nouvelle paralysie du gouvernement fédéral.

L’accord a été confirmé mercredi après-midi par le chef de la majorité républicaine, Mitch McConnell, et le chef de la minorité démocrate, Chuck Schumer.

« Je suis heureux d'annoncer que nos négociations bicamérales et entre les deux partis sur le budget de la défense et d'autres priorités ont produit un accord important », a déclaré M. McConnell.

« Après des mois d'impasse législative, cet accord sur le budget est une vraie percée », a fait valoir M. Schumer.

L’accord prévoit une augmentation du plafond des dépenses d’environ 300 milliards de dollars américains sur deux ans, notamment pour les dépenses militaires. Les dépenses non militaires verraient aussi leur plafond des dépenses relevé de près de 60 milliards de dollars américains.

De ce nombre, M. Schumer a déclaré que l’entente prévoyait des investissements majeurs dans les infrastructures et des dépenses dans des programmes gouvernementaux entourant la crise des opioïdes, la santé mentale, les services de garde, les hôpitaux et les cliniques pour anciens combattants.

L'entente conclue comprend également une hausse du plafond de la dette, selon la Maison-Blanche.

Le président Donald Trump s'est montré heureux de cet accord. Dans un message sur Twitter, il a qualifié l'entente « d'importante pour les valeureux militaires ». Il a aussi ajouté que l'augmentation des dépenses militaires offrait au secrétaire à la Défense, Jim Mattis, « ce dont il a besoin » pour assurer la sécurité des États-Unis.

Malgré la référence à des négociations « bicamérales » faite par M. McConnell, on ne sait pas avec certitude si l'entente annoncée au Sénat bénéficiera d'un soutien suffisant à la Chambre des représentants.

Les conservateurs de la Chambre protestent déjà contre la hausse importante des dépenses publiques annoncées, tandis que la chef démocrate, Nancy Pelosi, a prévenu qu’elle s’opposerait à l’entente si un débat sur l’immigration n’était pas mis à l’ordre du jour.

Pour le moment, le débat sur l’immigration n’est prévu qu’au Sénat.

Pour entrer en vigueur, le budget américain doit être approuvé par les deux chambres du Congrès, puis être signé par le président Trump.

À la fin du mois de janvier, le gouvernement américain avait été brièvement paralysé après que les démocrates eurent refusé d'approuver une rallonge budgétaire pour l'année en cours.

Ils exigeaient que le texte du budget contienne une mesure pour protéger les « Dreamers », des clandestins arrivés aux États-Unis quand ils étaient enfants.

Les démocrates avaient finalement fait marche arrière en approuvant un budget provisoire jusqu'au 8 février, en échange de l'élaboration d'un plan pour régler le dossier des « Dreamers ».

Plus d'articles

Vidéo du jour


Le plus beau cadeau qu'elle pouvait recevoir





Rabais de la semaine