Retour

Accouchements : plus de césariennes en C.-B. et plus de péridurales au Québec

La Colombie-Britannique a le plus haut taux d'accouchement par césarienne au pays et le Québec est la province où les femmes ont le plus recours à la péridurale, selon un rapport publié par l'Institut canadien d'information sur la santé jeudi.

Un texte de Fanny Bédard, réalisatrice du balado La marmaille

Le taux de césarienne en Colombie-Britannique se situe à 35 %, alors que la moyenne nationale est de 28 %, selon les données de l’enquête qui se sert de données de 2016-2017. Le Manitoba et la Saskatchewan sont les provinces qui affichent le plus faible taux de césarienne, avec 23 %. Au Québec, cette proportion est de 25 %.

Au total, 103 425 accouchements par césarienne ont été pratiqués au Canada, ce qui en fait la chirurgie avec hospitalisation la plus courante au pays. Les données de l’institut ne font toutefois pas de distinction entre les césariennes planifiées ou d’urgence.

Un taux plus élevé de césariennes dans le Grand Vancouver

Le rapport révèle également que huit des dix régions au Canada avec le plus haut taux de césariennes sont en Colombie-Britannique et que la Régie de la santé du Fraser, dans la Grande région de Vancouver, est le territoire avec le taux le plus élevé de césariennes à près de 40 %.

Une porte-parole de la Régie de la santé Tasleem Juma, dit que des efforts sont effectués pour tenter de réduire cette proportion et de promouvoir l'accouchement vaginal. « Nous travaillons avec nos patients pour nous assurer qu’ils sont au courant des options possibles et des risques associés avec chaque accouchement. Ceci inclut d’éduquer les mères qui ont déjà eu une césarienne sur la possibilité d’avoir un accouchement vaginal pour leur deuxième enfant », soutient-elle.

Pourquoi plus de césariennes ?

Différents facteurs peuvent expliquer pourquoi une plus grande proportion de césariennes est effectués en Colombie-Britannique, selon Chantal Couris, porte-parole de l'institut. « Ce qu’on voit dans la littérature et en discussion avec les experts dans ce domaine, c’est que les caractéristiques de la mère peuvent avoir un impact comme un âge plus avancé pour un premier enfant pour les mères », explique-t-elle.

Le docteur Pascal Lavoie, néonatalogiste à l’hôpital BC Women’s à Vancouver, affirme justement qu’en Colombie-Britannique les femmes font en général le choix d’avoir des enfants un peu plus tard. « Ce n’est pas largement au-dessus du reste du Canada. Mais étant donné que les femmes accouchent d’enfants à un âge plus avancé il y a un potentiel de complications plus élevé ce qui veut dire plus de césariennes », dit-il.

Le Québec, champion de la péridurale

Au Québec, 72 % des femmes ont eu recours à la péridurale pour leur accouchement tandis que 40 % des femmes l’ont demandé en Colombie-Britannique.

« Ce qui pourrait favoriser un taux élevé de péridurale est assurément l’offre de soins, un accès plus grand dans certains établissements que dans d’autres, la disponibilité des anesthésistes au moment de l’accouchement et aussi le désir de la maman qui va avoir un enfant d’avoir accès à la péridurale ».

Avec des informations de Dominique Lévesque et la participation de Mylène Briand

Plus d'articles