Retour

Adele refuse d'offrir son nouvel album sur les sites de musique en continu

Un des albums les plus attendus de l'année, 25, paraîtra vendredi. La chanteuse Adele aurait toutefois refusé de le diffuser sur les sites de musique en continu, tels que Spotify et Apple Music.

The New York Times a obtenu de la part de trois sources anonymes l'information selon laquelle les représentants de la chanteuse britannique auraient communiqué aux principales plateformes leur refus de rendre l'album disponible. Toujours selon le quotidien, la chanteuse aurait été personnellement impliquée dans cette décision.

Selon Billboard, 3 600 000 exemplaires physiques de 25 ont été acheminés aux quatre coins des États-Unis en vue de la sortie vendredi. La compagnie de disques Sony prévoit vendre lors de la première semaine 1 500 000 CD, chacun accompagné d'une version téléchargeable.

Rappelons que Hello, le premier extrait du nouvel album d'Adele, a battu le record de la chanson la plus vendue en ligne pour sa première semaine. Il a été téléchargé plus de 1 million de fois aux États-Unis.

En juin dernier, la firme Apple a annoncé une modification de sa politique de rémunération des artistes sur son nouveau service d'écoute en continu Apple Music à la suite du boycottage d'une autre grande vedette pop, Taylor Swift.

Apple avait préalablement annoncé le lancement de son nouveau service en l'offrant gratuitement à l'essai pendant trois mois. La firme avait décidé de ne verser aucune rémunération aux artistes pendant cette période.

Taylor Swift, qui s'était dite choquée et déçue par cette politique, avait réagi en refusant que son album 1989 figure au catalogue d'écoute en continu d'Apple Music.

La musique en continu, un acteur majeur

Selon la Recording Industry Association of America (RIAA), les Américains ont moins consommé de chansons téléchargées durant les six premiers mois de 2015 que précédemment, alors que les revenus des services de musique en continu ont poursuivi leur croissance.

Ces revenus ont dépassé le milliard de dollars pour la première fois. Ceux de services musicaux payants comme Spotify et Rhapsody ont augmenté de 25 %, pour atteindre 478 millions de dollars, et les revenus de services musicaux gratuits, comme Pandora, de 22 %, pour atteindre 550 millions de dollars.

Aujourd'hui, ces services représentent le tiers des revenus de l'industrie, alors qu'à la même période en 2014, ils s'élevaient à 26 %.

Plus d'articles

Commentaires