Retour

Admissions suspendues dans un foyer où Elizabeth Wettlaufer aurait tué des aînés

Le ministère ontarien de la Santé a ordonné au centre de soins de longue durée Caressant Care, à Woodstock, à l'ouest de Toronto, de n'accepter aucun nouveau patient jusqu'à nouvel ordre.

C’est l’un des foyers de la région où l’ex-infirmière Elizabeth Wettlaufer a travaillé et où elle aurait tué sept aînés.

Au total, elle fait face à huit chefs d’accusation de meurtre prémédité et de six chefs d'accusation de tentative de meurtre et de voies de fait graves.

La directive provinciale concernant l’établissement Caressant Care a été donnée jeudi.

La suspension des admissions est fondée sur le fait que je crois qu’il y a un risque pour la santé ou le bien-être des résidents du foyer ou de ceux qui pourraient y être admis.

Karen Simpson, directrice des inspections des foyers au ministère de la Santé

La directive provinciale ne précise pas de quel type de risque il s’agit.

Wettlaufer a travaillé au foyer Caressant Care de 2007 à 2014. Elle doit comparaître à nouveau en cour le 15 février.

Jane Meadus, avocate au Centre de défense des aînés de l'Ontario, salut la décision du ministère, mais s'inquiète de la sécurité des résidents toujours à l'intérieur.

Ce genre de directive provinciale n'est pas émise très souvent. Ça veut dire que c'est très grave et que le centre n'a pas été en mesure jusqu'ici de corriger la situation.

Jane Meadus, avocate au Centre de défense des aînés de l'Ontario

« Nous avons besoin d'une enquête publique. Elizabeth Wetlauffer était la seule infirmière sur place la nuit, et c'est une situation qui se produit dans d'autres centres de soins de longue durée partout en Ontario », estime Jane Meadus.

Elle espère qu'une enquête publique permettra de déterminer des façons plus sécuritaires d'administrer les médicaments aux résidents de ces centres.

Réponse du foyer

Le foyer Caressant Care dit qu'à la suite « d'inspections intensives au cours des 90 derniers jours », le ministère de la Santé lui a ordonné « d'améliorer certaines pratiques », sans donner de détails.

« Nous continuons à collaborer étroitement avec le Ministère et nous déployons des efforts supplémentaires pour respecter ou dépasser les normes du Ministère », indique l'établissement.

Le foyer ajoute qu'il a retenu les services d'un consultant indépendant.

Caressant Care exploite 15 centres de soins de longue durée en Ontario, mais seul l'établissement de Woodstock est touché, assure la compagnie.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine