Retour

Affaire Charles Dutoit : Lucien Bouchard « compatissant » et « touché » par les témoignages

Le président du conseil d'administration de l'Orchestre symphonique de Montréal (OSM), Lucien Bouchard, a réagi samedi aux témoignages de nombreux musiciens ayant œuvré pendant la période où Charles Dutoit a occupé la fonction de directeur musical. Ils ont dressé un portrait pour le moins peu reluisant de l'homme et de ses façons de faire.

Lucien Bouchard s’est exprimé publiquement au sujet de cet ancien employé après la publication, samedi, de deux enquêtes concernant un climat malsain et des pratiques dégradantes au sein de l’OSM pendant le règne de M. Dutoit.

Le quotidien La Presse a recueilli les témoignages d’une quinzaine de musiciens qui disent « avoir été victimes ou témoins de harcèlement psychologique et d'intimidation ». De son côté, Le Devoir a relaté les témoignages de musiciens qui ont été heurtés par le retour du maestro à la barre de l’orchestre en février 2016.

« Nous en tirons une détermination renouvelée à faire régner au sein de l’OSM le respect de la dignité et des droits fondamentaux des musiciens et du personnel administratif », ajoute l'ancien premier ministre.

Lucien Bouchard mentionne que la direction générale actuelle a déployé de nombreux efforts visant à créer une atmosphère d’harmonie et de collaboration. « À cet égard, nous allons persister à prendre tous les moyens pour maintenir le climat de respect qui prévaut depuis l’arrivée de Kent Nagano, en 2006, comme directeur musical », a-t-il ajouté.

La Guilde des musiciens et musiciennes du Québec (GMMQ) a elle aussi réagi, dimanche, sur sa page Facebook en saluant le courage et la franchise des musiciens. L’organisme voit dans ces témoignages la démonstration que le harcèlement peut grandement affecter la santé psychologique et physique des victimes.

Le président de la GMMQ, Luc Fortin, écrit que « les plaintes de harcèlement doivent toujours être prises au sérieux par les employeurs et être traitées prioritairement, avec neutralité, indépendance et confidentialité ».

« Nous avons tous droit à un milieu de travail exempt de harcèlement et l’employeur doit non seulement prendre des mesures pour prévenir le harcèlement, mais le faire cesser aussitôt qu’une telle conduite est portée à sa connaissance, ajoute-t-il. Nous espérons ardemment que l’OSM tirera des leçons durables de cette pénible affaire. »

Une enquête indépendante

Lucien Bouchard rappelle quant à lui que le comité exécutif de l'OSM a décidé, fin décembre dernier, de lancer une « enquête indépendante en matière de harcèlement sexuel au travail », après avoir reçu une plainte d'une musicienne contre le chef d'orchestre.

Charles Dutoit a été chef attitré de l’Orchestre symphonique de Montréal de 1977 à 2002. Il démissionné après que la Guilde des musiciens eut dénoncé un climat de travail insupportable.

Le chef suisse, qui n’a plus aucune relation avec l’OSM, fait face à une dizaine d’allégations à caractère sexuel. Il nie toujours ces allégations.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Le secret derrière les trop longues douches de ce jeune homme...





Rabais de la semaine