Retour

Affaire Duffy : Harper dit-il vrai sur la chronologie des événements? L'épreuve des faits

Stephen Harper a déclaré à au moins deux reprises cette semaine qu'au moment où il a appris qu'une autre personne que Mike Duffy avait remboursé les dépenses inappropriées du sénateur, son gouvernement a rendu cette information publique. Est-ce le cas?

Un texte de Louis-Philippe Ouimet

En faisant cette déclaration en pleine campagne électorale, le premier ministre sortant laisse entendre que c'est son gouvernement qui a rendu public le scandale.

Vérification faite : c'est faux.

L'information avait déjà été rendue publique, le bureau du premier ministre sortant l'a simplement confirmée.

À l'origine, une enquête de CTV

Voici la chronologie des événements.

Le 14 mai 2013, c'est une enquête de CTV qui a dévoilé que le chef du cabinet du premier ministre, Nigel Wright, était secrètement intervenu pour aider le sénateur à rembourser ses dépenses. Le 15 mai, CTV en rajoutait en affirmant que M. Wright a émis un chèque de 90 000 $ pour le sénateur Mike Duffy.

Quelques heures plus tard, le même jour, le bureau du premier ministre a confirmé la nouvelle. Et ce, en précisant que Stephen Harper n'était pas au courant jusque-là du cadeau et que le paiement avait été fait parce que le sénateur était incapable de rembourser dans des délais raisonnables.

Nigel Wright : démission ou éviction?

Quelques jours après ces révélations, soit le 19 mai 2013, le chef de cabinet Nigel Wright démissionnait.

« M. Wright a accepté l'entière responsabilité de son erreur dans cette affaire. Il m'a offert sa démission, et je l'ai acceptée », a déclaré le premier ministre en chambre le 28 mai 2013.

Quelques mois plus tard, le 28 octobre 2013, Stephen Harper a déclaré dans une entrevue radio que Nigel Wright avait été congédié par son gouvernement.


­

Plus d'articles

Commentaires