Retour

Affaire Nassar : le conseil d'administration de USA Gymnastics démissionne

Les derniers membres du conseil d'administration de la fédération américaine de gymnastique ont annoncé leur démission, suite au scandale d'abus sexuels par le médecin de l'équipe, Larry Nassar.

La pression faite par le comité olympique américain (USOC) aura eu raison des derniers membres qui restaient.

Le comité exécutif, y compris le président Paul Parilla, s'était retiré lundi. Vendredi, les 18 autres membres du conseil d’administration, des bénévoles qui représentaient le sport partout aux États-Unis, ont emboîté le pas.

Le USOC avait menacé de priver la fédération de gymnastique de sa certification olympique s’il n’y avait pas un changement complet de leadership.

« La fédération américaine de gymnastique reconnaît la nécessité d’offrir un environnement sain et sécuritaire à nos athlètes au sein de la famille olympique, peut-on lire dans un communiqué de USA Gymnastics.

« Nous croyons que les intérêts de nos athlètes, de nos clubs et leur sport sera mieux servi par un changement en profondeur de notre organisation, plutôt qu’une décertification. »

La gymnastique américaine, un sport de premier plan de leur programme olympique, est entachée par le scandale Larry Nassar. Le médecin de l’équipe, qui a passé plus de 20 ans dans l’organisation, servira entre 40 et 175 ans en prison.

Il a connu sa sentence mercredi pour des crimes d’agression sexuelle. Plus de 150 victimes sont venues de l’avant et ont livré des témoignages. Parmi celles-ci, il y avait les médaillées d’or Aly Raisman, Jordyn Wieber et McKayla Maroney.

La championne olympique en titre Simone Biles a également dévoilé avoir été victime de Nassar. Peu de temps après son témoignage, le 15 janvier, USA Gymnastics a cessé son association avec Karolyi Ranch, un site d’entraînement où Nassar a agressé Biles au début de sa carrière.

Plus d'articles