Retour

Affichage commercial : et si les règles sur le français s'appliquaient en France?

« Unexpected Shopping ». Le slogan trône en format géant à l'entrée du centre commercial. Impossible de voir un mot français sans s'approcher de l'affiche et découvrir en tout petit, en bas, dans le coin gauche : « Shopping inattendu », une demi-traduction. Bienvenue en France, où les inspecteurs de l'Office québécois de la langue française se feraient rapidement des cheveux blancs.

Un texte de Thomas Gerbet

Dans un centre commercial de la banlieue ouest de Paris, le kiosque du Waffle Factory n'utilise aucunement le mot gaufre sur sa devanture. Il n'y a d'ailleurs aucune information en français visible de loin. Ce serait tout simplement illégal au Québec, selon le projet de règlement annoncé la semaine dernière.

Le nouveau règlement québécois ne spécifie pas de taille requise pour les éléments français. Ils doivent être présents et visibles, mais pas nécessairement prédominants. Le français ne sera pas obligatoirement une traduction de la marque de commerce, mais pourra prendre la forme d'un descriptif, d'un slogan ou d'une affiche annonçant les produits à l'intérieur du magasin.

L'exemple d'une rue de Toulouse

Nous avons analysé les vitrines d'environ 140 magasins d'une des principales artères commerciales de Toulouse. Près d'une quarantaine contenaient de l'anglais et au moins 20 ne respectaient pas le principe du règlement québécois. Démonstration.

La rue Saint-Rome, au centre-ville de Toulouse. Photo : Thomas Gerbet

L'idée que l'anglais est plus cool et plus vendeur est très répandue en France. « Ça veut faire mode, international, mais en fait, ça fait ringard », dénonçait le membre de l'Académie française Erik Orsenna dans une entrevue au journal Le Parisien, en 2013. « Dire The Voice au lieu de La Voix, pour moi, ça n'apporte rien », ajoutait-il.

Pour consulter la carte sur votre appareil mobile, cliquez ici.

Au-delà des commerces, des enjeux de sécurité

Ce panier de basket, dans la ville de Plaisir, en banlieue de Paris, affiche des indications de sécurité uniquement en anglais. Ce serait totalement illégal au Québec.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine