Retour

Agropur choisit le lait canadien, mais l'industrie veut encore des normes claires

La coopérative Agropur a annoncé qu'elle cessait d'utiliser du lait diafiltré, importé des États-Unis, pour la fabrication de ses produits laitiers, un nouveau programme fédéral lui ayant ouvert la porte.

Le lait diafiltré, aussi connu sous le nom de protéines laitières, est utilisé pour la fabrication de plusieurs produits laitiers, tels que les fromages. Considéré à la frontière canado-américaine comme un « ingrédient », le lait diafiltré n'est pas assujetti aux tarifs douaniers imposés sur le lait, en vertu du système de gestion de l'offre.

Les importations de lait diafiltré américain - chiffrées à 32 000 tonnes l'an dernier - tirent le prix du lait vers le bas pour les producteurs canadiens, menaçant la survie de certaines fermes familiales.

Le lait canadien rendu plus concurrentiel

Sur le plan économique, la décision d'Agropur a été rendue possible par une décision du Comité canadien de gestion des approvisionnements de lait (CCGAL). Ce comité, regroupant des représentants des Offices de mise en marché et des gouvernements de toutes les provinces, a mis en place un programme intérimaire visant à rendre plus concurrentielle l'utilisation du lait canadien pour la fabrication fromagère.

Avec ce programme, entré en vigueur depuis le 1er mai, les transformateurs comme Agropur, qui achètent du lait à un prix variable selon l'utilisation qu'ils veulent en faire, seront moins incités à importer du lait diafiltré américain.

« Agropur agit en leader »

Dans son communiqué, la coopérative se targue d'agir « en leader » en cessant d'importer du lait diafiltré. Elle est ainsi le premier grand transformateur national à le faire. Agropur transforme plus de 5,7 milliards de litres de lait par année dans ses 39 usines en Amérique du Nord. D'autres transformateurs laitiers comme Saputo pourraient suivre le pas.

Cette solution, qui satisfait partiellement l'industrie, est néanmoins temporaire. Une réelle stratégie nationale du lait serait nécessaire pour garantir des revenus suffisants aux producteurs et aux transformateurs.

L'Industrie réclame des normes plus claires

L'industrie laitière incite le gouvernement fédéral à mieux réglementer les importations de lait diafiltré. Le communiqué d'Agropur va dans le même sens : « Le gouvernement fédéral doit agir rapidement pour faire respecter les normes fromagères canadiennes, qui ont été mises en place en 2008, tel qu'il l'a promis en campagne électorale ».

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine