La réalité rattrape la fiction à Cape Cod, près de Boston. C'est là que Steven Spielberg a tourné le film Les dents de la mer, sorti en 1975. À l'époque, les prédateurs s'aventurent rarement dans la région. Depuis 2009, ils sont au rendez-vous tous les étés, chaque fois plus nombreux.

Un texte de Dominique Forget de Découverte 

Le biologiste Greg Skomal, de l'État du Massachusetts, a recensé plus de 100 grands requins blancs depuis le début de juin, à proximité des plages.

Jusqu'à récemment, étudier les grands requins blancs dans l'océan Atlantique était impossible. Ils étaient trop dispersés. Leurs seuls lieux de rassemblement connus étaient les côtes de la Californie, du Mexique, de l'Afrique du Sud et de l'Australie. Cape Cod est en voie de devenir un nouveau pôle de convergence.

L'attrait de la chair fraîche

Ce qui les attire dans la région, ce sont les phoques. Ils avaient pratiquement disparu des rives de Cape Cod. L'adoption de la loi américaine sur la protection des mammifères marins, en 1972, leur a permis de revenir en force.

L'été, les grands requins blancs quittent les eaux de la Floride, de la Georgie ou de la Caroline du Sud. Ils migrent vers le nord et se rassemblent à Cape Cod, attirés par la chair fraîche.

Recensement de la population

L'équipe de Greg Skomal capte des images vidéo des requins, ce qui lui permet d'identifier chaque individu. Voyez comment il s'y prend :

Sa base de données compte actuellement plus de 200 grands requins blancs. Le biologiste poursuivra ce recensement jusqu'à l'automne 2017, après quoi, il utilisera des méthodes statistiques pour estimer la population totale de grands requins blancs dans la région.

Greg Skomal profite aussi de la présence des grands prédateurs pour installer des balises acoustiques sur leur dos. Jusqu'à maintenant, 100 grands requins blancs ont été marqués. Les balises permettent de suivre le déplacement des grands prédateurs tout au long de la côte atlantique.

Le Canada, prochain pôle de convergence?

Le biologiste estime que dans le contexte du réchauffement climatique, les grands requins blancs pourraient remonter vers le nord. Des bouées acoustiques les ont déjà détectés dans la baie de Fundy, au large d'Halifax, près de Terre-Neuve et même dans le golfe du Saint-Laurent.

D'autres requins, équipés de balises satellites, ont été repérés au centre de l'océan Atlantique.

Peu d'attaques

Malgré la présence importante des grands requins blancs, les attaques à Cape Cod sont rares. En 2012, un homme a subi des morsures à la jambe en faisant du surf sans planche au large de Truro. La dernière attaque mortelle par un grand requin blanc dans la région remonte à 1936.

Pour le moment, leur présence n'a pas fait fuir les touristes.

Plus d'articles