Retour

Alexandre Landry et Louis Morissette dans le prochain film de Denys Arcand

La distribution du prochain film de Denys Arcand, Le triomphe de l'argent, a été dévoilée mardi. Elle comprend entre autres Alexandre Landry, Louis Morissette et Maripier Morin.

On a vu Alexandre Landry dans Gabrielle, de Louise Archambault, et il fait partie de la distribution de la télésérie Cheval-Serpent et du film De père en flic 2.

Rémy Girard, Pierre Curzi, Yan England, Benoît Brière, Eddy King, Gaston Lepage, Vincent Leclerc, Dominique Bertrand, Geneviève Schmidt, Paul Doucet, Patrick Abellard, Florence Longpré, Maxim Roy et Mariana Mazza seront également dans Le triomphe de l'argent.

Le triomphe de l’argent racontera le parcours de Pierre-Paul Dubé (Alexandre Landry), un doctorant en philosophie de l'Université McGill qui travaille comme livreur.

Lors d'une livraison, il sera témoin d'un braquage, au terme duquel il se retrouvera avec un butin de plusieurs millions de dollars.

Comme c'est souvent le cas pour les films qu'il réalise, Denys Arcand en signe également le scénario.

Pour son prochain film, Denys Arcand s’est inspiré du violent cambriolage qui a eu lieu sur la rue Saint-Jacques à Montréal il y a plusieurs années : « Qu’est-ce que ça (ce cambriolage) dit de notre société, qu’est-ce que ça dit de nous ? », se demande le cinéaste qui s’est ensuite intéressé à un personnage qui se retrouverait avec autant d’argent.

Éviter les clichés

Les acteurs noirs Eddy King et Patrick Abellard interprèteront des membres d’un gang de rue. Eddy King a accepté ce rôle, car il ne tombe pas dans le cliché des membres de gang de rue : « Les rôles qu’on a ne reflètent pas vraiment le pouvoir du jeu au-delà d’une seule dimension. Ce n’est pas genre en mode gang de rue "Yo yo yo what’s up". Si je voulais faire ça, j’aurais continué à rapper, j’aurais fait un clip. »

« Mon personnage vit plusieurs choses. Mon personnage va à travers des moments très réels et très humains […]. Je trouve que les personnages ont été écrits avec une dimension beaucoup plus grosse que d’être que du gangstérisme, que de la gang de rue […] C’est beaucoup plus que ça. », renchérit Patrick Abellard.

La rectitude politique agace Denys Arcand. Lors de la recherche du Triomphe de l'argent, il a effectué un séjour à l’Établissement de détention de Montréal (Bordeaux). Il a ainsi vu la réalité de cet établissement, où les Noirs y sont en majorité. « C’est la réalité de la prison de Bordeaux. Ce n’est pas à moi de dire pourquoi c’est comme ça, qu’est-ce qui faudrait changer. Voici ce que j’ai vu », explique-t-il.

Après toutes ces années, Denys Arcand a « encore beaucoup de plaisir à faire tous les aspects » de son métier.

« Quand je suis sur un plateau, quand il y a une caméra, quand il y a un micro, à plus forte raison quand il y a des comédiens, un texte et tout ça, ça me rend heureux comme un poisson dans l’eau, donc je ne vois pas pourquoi j’arrêterais. »

Le tournage du Triomphe de l’argent aura lieu du 5 septembre au 8 novembre et le film paraîtra en salle en 2018.

Avec la collaboration de Valérie-Micaela Bain

Plus d'articles

Commentaires