Retour

Allégations d'achats de votes : un homme dit avoir été renvoyé pour avoir aidé des journalistes

Un homme de la Première Nation Makwa Sahgaiehcan qui a dénoncé le processus allégué d'achats de votes dans la réserve avance avoir perdu son emploi à l'école communautaire après avoir aidé des journalistes.

Leon Weesekase a demandé l'arrêt de cette présumée pratique d'achats de votes dans les médias. Le mois dernier, il a accompagné dans la réserve des journalistes de Radio-Canada qui cherchaient à en savoir plus sur ces allégations.

La semaine suivante, il a été convoqué en rencontre disciplinaire après que l'école eut reçu une plainte de la part de membres de la communauté.

Leon Weesekase a été renvoyé quelques jours plus tard. Il dit avoir été trahi.

L'école communautaire se défend

Le président du conseil scolaire Douglas Littlespruce indique que la décision de renvoyer Leon Weesekase pour avoir accompagné des journalistes en porte à porte a été dictée par la politique disciplinaire de l'école, pour éviter que des histoires politiques entravent les opérations de l'école.

La politique, citée dans la lettre de licenciement de M. Weesekase, souligne que les employés ne doivent pas causer « d'influence perturbatrice au travail et/ou dans la communauté », ou d'exercer « toute action irrespectueuse ou qui mènerait à un manque de respect envers l'employeur ».

Douglas Littlespruce souligne également qu'il n'a pas de mauvaise volonté envers Leon Weeseekase et que son rendement au travail n'est pas la cause de son renvoi. Il ajoute que l'homme peut retourner au travail s'il accepte de se conformer à la politique de l'école.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine