Retour

Allégations d’ingérence russe : Steve Bannon comparaîtra la semaine prochaine

Steve Bannon, ancien stratège de campagne de Donald Trump, comparaîtra à huis clos la semaine prochaine devant la Commission du renseignement de la Chambre des représentants, au sujet d'allégations d'ingérence russe dans la course présidentielle de 2016.

Le témoignage qu'il devrait rendre mardi, selon l’agence Reuters, portera sur la campagne électorale de Donald Trump et non pas sur la période de transition ou sur le passage de Steve Bannon à la Maison-Blanche.

Des médias américains rapportent que l'ex-conseiller du président américain a déjà choisi son équipe légale, retenant notamment les services du réputé avocat de Washington, William Burck.

L’ancien conseiller spécial de la Maison-Blanche sous l'administration de George W. Bush et ancien procureur fédéral aidera ainsi Steve Bannon à se préparer aux questions de la Commission.

Donald Trump a rejeté toute accusation de collusion de son équipe avec la Russie, et Moscou a nié toute ingérence dans la campagne américaine.

D’autres témoins possibles

Steve Bannon ne devrait pas être le seul à être entendu dans cette affaire.

Le représentant démocrate le plus haut placé de la commission, Adam Schiff, a indiqué à des journalistes jeudi qu’il aimerait que plusieurs autres témoins soient entendus.

M. Schiff indique que la fille de Donald Trump, Ivanka, et son mari, Jared Kushner, pourraient entre autres être invités à témoigner devant la Commission. Il ajoute toutefois que le choix des témoins est déterminé par les représentants républicains, qui comptent boucler l’enquête rapidement.

Steve Bannon a quitté ses fonctions à la Maison-Blanche l’été dernier, mais était resté un allié de Donald Trump jusqu’à la publication du livre Le feu et la fureur : à l'intérieur de la Maison-Blanche de Trump, la semaine dernière.

Plus tôt cette semaine, il a quitté la présidence du site ultraconservateur Breitbart.

Plus d'articles