Le chef du Parti conservateur du Canada, Andrew Scheer, a fait connaître la composition de son cabinet fantôme dans lequel Pierre Poilievre, député de la région d'Ottawa, hérite du rôle de porte-parole en matière de finances, un poste qui était convoité par Maxime Bernier, arrivé deuxième dans la course à la direction du parti.

Le député de Beauce se voit confier le dossier de l’innovation, des sciences et du développement économique, tandis que Gérard Deltell, un autre député québécois, donnera la réplique au président du Conseil du Trésor.

Deux autres anciens prétendants à la direction du parti, Kellie Leitch et Brad Trost, ne figurent pas sur la liste du nouveau chef conservateur.

Erin O’Toole, député ontarien de Durham qui a lui aussi brigué la chefferie, a droit quant à lui au portefeuille prestigieux des affaires étrangères.

Andrew Scheer a promu de nouveaux noms, tout en conservant certains autres députés plus connus et ayant servi dans le gouvernement Harper.

C'est le cas, entre autres, de Lisa Raitt, qui devient la chef adjointe du parti, et de Steven Blaney, chargé de la question des anciens combattants, avec laquelle il est familier.

La Manitobaine Candice Bergen, qui a déjà été ministre sous Stephen Harper, est promue leader de l’opposition officielle à la Chambre des communes.

Pour sa part, Tony Clement défendra les positions conservatrices dans le domaine des services publics et de l’approvisionnement, alors que Peter Van Loan se chargera des enjeux liés au patrimoine canadien et aux sites historiques et nationaux.

Diane Finley, elle, est responsable de la liaison entre le caucus conservateur et le parti.

Parmi les nouvelles têtes qui émergent, figure Alain Rayes, élu dans Richmond-Arthabaska, qui devient lieutenant politique du chef pour le Québec et porte-parole aux affaires intergouvernementales. On retrouve aussi Pierre Paul-Hus, député de Charlesbourg-Haute-Saint-Charles, qui s’occupera de la sécurité publique et de la protection civile.

Dans un communiqué, Andrew Scheer a fait l’éloge de son équipe dont les membres ont « une riche expérience de tous les milieux ». Il a écrit que son parti est le « seul qui comprend les défis auxquels les familles canadiennes sont confrontées tous les jours avec le premier ministre Justin Trudeau ».

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une crampe musculaire vraiment intense





Rabais de la semaine