Retour

Anthopoulos quitte les Blue Jays le coeur gros

Alex Anthopoulos quitte ses fonctions de directeur général des Blue Jays de Toronto. Le Montréalais a refusé une offre généreuse de l'organisation torontoise qui désirait le garder dans ses rangs.

« C'est ma responsabilité, a insisté Anthopoulos en remerciant à plusieurs reprises le propriétaire Rogers et le nouveau président de l'équipe, Mark Shapiro.

« Ils ont rendu ma décision difficile en me témoignant leur confiance et en me faisant une proposition extrêmement généreuse. Mais je devais être fidèle à mes convictions. Je n'aurais pas été à ma place. À mes yeux, ce n'était pas la combinaison idéale. Je crois avoir fait le bon choix. »

Le départ d'Anthopoulos coïncide en effet avec l'arrivée d'un nouveau président. Mark Shapiro, un ancien président et directeur général des Indians de Cleveland, remplacera Paul Beeston à la barre de l'organisation torontoise.

Anthopoulos n'a pas voulu dévoiler ce que les Blue Jays auraient pu lui offrir pour qu'il demeure leur directeur général. Des rumeurs courent que Shapiro avait l'intention de se mêler des décisions de baseball. Anthopoulos jouissait semble-t-il d'une grande latitude auprès de Paul Beeston.

« Je suis respectueux de la chaîne de commandes au sein d'une organisation, a-t-il précisé. Ce sont des rumeurs. Je préfère que nos discussions demeurent privées. Nous avons eu de franches conversations pendant la semaine. J'ai réalisé mercredi après-midi que partir était le bon choix. Je vous jure que les Blue Jays sont entre de très bonnes mains. »

Perçu comme un directeur général audacieux et prometteur, Anthopoulos jure qu'il n'a pas d'offre d'une autre équipe sur la table.

« Je ne connais pas mon avenir, a-t-il soutenu. Mon téléphone ne dérougit pas depuis ce matin. Je suis encore jeune et j'ai beaucoup de temps devant moi. »

Les partisans mécontents

De nombreux partisans des Blue Jays ont manifesté leur mécontentement. Anthopoulos comptait sur l'appui du public après avoir permis aux Blue Jays d'accéder aux séries pour une première fois en 22 ans.

« Je veux dire merci aux partisans et je m'excuse... a-t-il dit, un peu gêné de les laisser tomber pendant que les Blue Jays semblent si près de gagner une Série mondiale. C'est une décision difficile. Je viens de vivre l'un des plus beaux moments de ma vie. Je vais continuer d'appuyer les Blue Jays, Le baseball a retrouvé sa popularité au Canada. »

Les Blue Jays ont confirmé la nouvelle, qui a commencé à circuler tôt jeudi matin, par communiqué.

« Après une superbe saison 2015, Alex Anthopoulos a décidé à contrecoeur et à regret qu'il ne reviendrait pas avec les Blue Jays en 2016, a expliqué le président sortant Paul Beeston. Alex a fait un travail incroyable et a assuré l'avenir de l'équipe.

« Il peut être fier de ce qu'il a fait, et bien que nous ne sachions pas ce que l'avenir lui réserve, nous savons que, où qu'il aille, il réussira. De la part de tous les employés des Blue Jays, des joueurs, des recruteurs et de la direction, nous lui souhaitons bonne chance et nous le remercions pour l'excellent travail accompli. »

Sous la gouverne d'Alex Anthopoulos, les Blue Jays ont conservé un dossier de 489 victoires et 483 défaites. Il avait été promu au poste de directeur général par Paul Beeston en 2009.

Les Blue Jays ont été éliminés par les Royals de Kansas City en six matchs en série de championnat de la Ligue américaine.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un homme sauve un faucon d'une attaque de serpent





Rabais de la semaine