Retour

Après la neige, froid et inondations dans l'est du pays

Après avoir reçu plusieurs dizaines de centimètres de neige, le Québec et l'Ontario sont visés par une alerte de froid extrême. Certaines régions au Québec et au Nouveau-Brunswick doivent, quant à elles, faire face à des inondations.

L'avis est en vigueur pour la plupart des régions québécoises situées au nord du fleuve Saint-Laurent, ainsi que pour le sud de l'Ontario.

Selon Environnement Canada, l'indice de refroidissement éolien frôlera encore les -40 la nuit de dimanche à lundi, ce qui représente un danger élevé pour la santé, avec notamment des risques d'engelures et d'hypothermie.

Au Québec, l'indice de refroidissement éolien oscillera plutôt autour de -30. Il s'agit d'une dégringolade du mercure d'au moins une trentaine de degrés depuis vendredi.

À Montréal, le ciel sera dégagé cette nuit alors que des vents de 15 km/h souffleront sur la métropole. Une température de -21 °C est prévue avec un refroidissement éolien de -29.

Le ciel sera également dégagé à Québec, mais brumeux près du fleuve. Environnement Canada prévoit des vents du sud-ouest de 20 km/h dimanche soir. Le thermomètre affichera -24 °C avec un refroidissement éolien de -31.

Des conditions similaires sont prévues à Trois-Rivières.

Des avis de froid extrême ont aussi été lancés pour le nord de l’Alberta, de la Saskatchewan et du Manitoba.

Ces basses températures doivent s'installer pour deux jours.

Selon le météorologue Alexandre Parent, d'Environnement Canada, cette situation n'est pas exceptionnelle. Il souligne que la mi-janvier est la période où la variabilité des températures est la plus importante de l'année.

Inondations au Québec

Samedi, le redoux a laissé la place à la tempête hivernale. Certaines rivières sont sorties de leurs lits et ont causé des inondations, notamment dans la Capitale-Nationale et en Beauce.La rivière Chaudière, à Beauceville, et la rivière des Mille Îles, à Terrebonne, sont encore sous surveillance.

À Québec, la crue soudaine de la rivière Saint-Charles a forcé une soixantaine de résidents à évacuer leurs demeures. L'avis d'évacuation est maintenu pour les habitants du quartier Duberger-Les Saules et la sécurité civile et les policiers sont sur un pied d'alerte. Les travaux prévus pour contrôler l'embâcle qui s'est formé sur la rivière ont été retardés en raison des conditions météorologiques difficiles.

À Eastman, un ponceau du lac d'Argent a été obstrué par un embâcle, forçant l'évacuations des résidents d'une dizaine de maisons.

Évacuations au Nouveau-BrunswickEn fin de journée, samedi, plus d’une centaine de résidents de la communauté de Musquash, dans le sud du Nouveau-Brunswick, ont été évacués de leurs domiciles par mesure préventive, en raison d’inquiétudes concernant la sécurité d’un barrage.

Certaines régions du Nouveau-Brunswick ont reçu plus de 125 mm de pluie en 24 heures, causant des dégâts importants et la fermeture de dizaines de routes.

Plus d'articles