Retour

Arnaque : un faux compte Twitter utilise l'identité de Dan Bigras pour avoir de l'argent

Attention si vous recevez un message de Dan Bigras sur Twitter. Un faux compte utilise l'identité du chanteur pour soutirer de l'argent aux internautes. Plusieurs personnes ont affirmé avoir été sollicitées pour faire un don à un soi-disant organisme géré par l'artiste.

Sur Twitter, Dan Bigras, dont le vrai compte est @DanBigras, a évoqué un « faux compte avec à peu près sept abonnés ».

Le faux compte en question, @bigras_dan, est toujours actif au moment d'écrire ces lignes. Il reprend les mêmes photos de profil et le même message de présentation que le « vrai » Dan Bigras. Créé ce mois-ci, il a déjà publié plusieurs articles sur l’actualité de l’artiste, dont son entrevue à l'émission 24|60.

Différents utilisateurs de Twitter ont répondu directement au porte-parole du Refuge des Jeunes pour lui confirmer avoir été approchés par le faux compte.

Un retraité raconte la tentative d'escroquerie

Parmi eux, un retraité est passé bien près d'avoir été floué par le faux compte. Jean-Réal Rafferty croyait parler au vrai Dan Bigras lorsque le faux compte lui a demandé d'aider sa fondation.

« Je suis en pension, et je lui ai offert de donner une journée par semaine à la Fondation. Et lui, il revenait toujours avec de l’argent. Je lui ai dit, "Je pourrais peut-être envoyer 40 $", mais il revenait toujours en me demandant 250 $ », a-t-il raconté à Radio-Canada.

M. Rafferty trouvait bizarre que la personne se faisant passer pour Dan Bigras fasse autant de fautes d'orthographe dans ses messages. Il est retourné voir le faux compte Twitter, et a vu qu'il était au nom du chanteur et comportait sa photo. Cela l'a convaincu qu'il parlait vraiment à M. Bigras. Il a donc décidé d'aider la [fausse] fondation.

« J’ai déjà fait des "levées de fonds", je connais des hommes d’affaires. Je me suis dit que j’avais le temps de l’aider, qu’il avait besoin d’argent pour sa Fondation. Je lui ai demandé à quel organisme je devais faire le chèque. Quand il a dit : "Western Union, en Californie", j’ai dit "non, ce n’est pas vrai". »

Les premiers signalements de l’existence de cette arnaque ont été transmis jeudi soir à Dan Bigras, a raconté l’intéressé en entrevue avec Radio-Canada. Il dit avoir immédiatement signalé la fraude à Twitter, envoyant des papiers d’identification au réseau. Ceux-ci ont été refusés.

De faux comptes empruntant l’identité de Dan Bigras ont également vu le jour par le passé dans Facebook. Selon le Québécois, le réseau social ne prend que quelques minutes pour les désactiver.

Comment vraiment donner au Refuge des jeunes de Montréal

« Jamais on ne suggère de montant », indique France Labelle, directrice générale du Refuge des jeunes de Montréal. L’organisme de bienfaisance, tout comme le chanteur, dit ne jamais solliciter de dons, à l’exception du spectacle-bénéfice Le Show du Refuge et des campagnes postales à Noël et au printemps.

Ceux qui souhaitent faire un don peuvent le faire par la poste ou sur une page sécurisée, accessible depuis le site officiel du Refuge. France Labelle rappelle que tout organisme accueillant de dons doit présenter un numéro d’enregistrement. Celui du Refuge apparaît notamment sur le formulaire en ligne.

Avec les informations de Pascale Fontaine et Jeff Yates.

Plus d'articles