Retour

Arrestation musclée d'une élève noire en Caroline du Sud

En Caroline du Sud, un shérif a demandé que les autorités fédérales enquêtent sur l'arrestation musclée d'une élève par un policier dans une école secondaire.

L'arrestation, qui s'est produite en pleine classe lundi, a été filmée. On voit le policier faire brutalement tomber la jeune fille de sa chaise avant de la traîner sur le sol. La jeune fille n'avait montré aucune résistance au policier.

La polémique est d'autant plus grande que la jeune fille est noire, alors que le policier est blanc.

Le comportement de l'agent de police Ben Fields a suscité l'indignation après que la vidéo, vraisemblablement tournée par un autre élève avec son téléphone cellulaire, eut abondamment circulé sur les réseaux sociaux.

Un porte-parole du bureau du shérif du comté de Richland a déclaré que le shérif, Leon Lott, a réclamé l'instauration d'enquêtes indépendantes de la part du FBI et du ministère de la Justice américain.

Avertissement : ces images peuvent choquer

Une suite d'incidents

Cet incident survient dans la foulée d'autres affaires qui ont ému l'opinion publique et attiré l'attention sur le sort des minorités aux mains des forces policières aux États-Unis.

Le policier qui a procédé à cette arrestation a été suspendu. Il agissait à titre d'agent de police ressource dans l'école visée. Son retrait administratif signifie qu'il ne travaille plus dans cette école et qu'il ne fait pas non plus de patrouille, a déclaré le porte-parole du bureau du shérif.

D'après le shérif, le policier avait été appelé dans la classe après que l'enseignant eut demandé, sans succès, à l'étudiante de sortir. Elle a été arrêtée pour avoir « perturbé l'école ».

« La force utilisée à l'encontre d'une étudiante par un policier m'apparaît excessive et inutile », a déclaré pour sa part James Manning, président de la commission scolaire de Richland.

Un contexte de pratiques discriminatoires

Dans ce district, 59 % des 27 500 élèves sont Noirs. Et de l'avis de Stephen Gilchrist, un parent dont les enfants ont fréquenté l'école secondaire où s'est déroulée l'arrestation, ce n'est pas la première fois que les élèves font l'objet de pratiques discriminatoires au sein de cette commission scolaire. La situation est telle qu'un comité regroupant quelques milliers de parents a réclamé une enquête de la part du ministère de la Justice.

« Ce que nous disons depuis des années, c'est qu'il y a des problèmes dans cette commission scolaire, affrme Stephen Gilchrist. Nous ne voulons pas que [cette enquête] soit uniquement au sujet de ce policier. Beaucoup d'autres choses ont fait en sorte de créer une culture de discrimination dans ce district. »

Plus d'articles

Commentaires