Retour

Assermentation du premier juge transgenre au Canada

Kael McKenzie, assermenté vendredi à Winnipeg, est devenu le premier juge transgenre du Canada.

Fier membre de la nation métisse du Manitoba et ancien membre des Forces Canadiennes, Kael McKenzie a obtenu son baccalauréat en droit de l'Université du Manitoba en 2006. Il a été avocat en pratique privée et procureur de la Couronne avant d'être nommé juge à la Cour provinciale du Manitoba.

C'est la première fois qu'une personne ouvertement transgenre devient magistrat au pays, et la troisième fois en Amérique du Nord.

Après avoir remercié les 63 Premières Nations du Manitoba et le peuple Métis pour le privilège d'être sur des terres du Traité n°1, le nouveau juge a remercié tous les étrangers qui l'ont félicité et l'ont remercié depuis sa nomination en décembre.

« J'ai reçu des messages d'encouragement des quatre coins du pays, dit Kael McKenzie. Ils m'ont aussi dit que ma nomination a contribué à lancer des discussions et aider d'autres à assumer leur propre identité de genre. »

Le juge en chef de la Cour provinciale du Manitoba Ken Champagne a tenu à souligner que la nomination de Kael McKenzie au poste de juge était quelque chose qui méritait d'être célébré. « Sa nomination renforcera la confiance du public en l'administration de la justice dans cette province », a-t-il affirmé.

Le juge en chef de la Cour du Banc de la Reine Glenn Joyal ajoute que le juge McKenzie « représente le genre de nomination qui améliore non seulement la réputation de la Cour provinciale par la diversité de son complément, mais aussi la qualité et la rigueur du service qu'il fournit. »

Plus d'articles

Vidéo du jour


Recettes de Noël - Ragoût de boulettes de dinde et épinards